Publié

BasketballMort de Kobe Bryant: «Nous sommes complètement anéanties»

Vanessa Bryant, la veuve de la star des Lakers, a posté une publication sur son compte Instagram: «Il n'y a pas de mots pour décrire notre douleur».

Vanessa Bryant.

Vanessa Bryant.

AFP

La veuve de Kobe Bryant s'est dite mercredi «complètement anéantie» par la mort de son époux, trois jours après l'accident d'hélicoptère fatal à la légende des Lakers. «Mes filles et moi (...) sommes complètement anéanties par la perte soudaine de mon mari, Kobe - le formidable père de nos enfants; et de ma belle et douce Gianna - une fille aimante, généreuse et merveilleuse, la formidable sœur de Natalia, Bianka et Capri», a écrit Vanessa Bryant sur Instagram.

Kobe Bryant, 41 ans, sa fille Gianna, 13 ans, et sept autres personnes sont morts le 26 janvier lorsque leur hélicoptère s'est écrasé à flanc de colline près de Los Angeles, pour des raisons encore indéterminées.

«Nous sommes aussi anéanties pour les familles qui ont perdu leurs proches dimanche, et nous partageons leur peine», ajoute la veuve de Kobe. Elle a dit avoir ouvert une collecte de fonds pour les aider financièrement, via la fondation qu'elle avait créée avec son époux.

«Il n'y a pas de mots pour décrire notre douleur en ce moment», ajoute Vanessa Bryant, qui ne s'était pas exprimée jusque-là. Elle remercie «les millions de gens qui nous ont manifesté leur soutien et leur amour à travers cette épreuve» dans un message accompagné d'une photo des six membres de la famille, radieux.

«C'est impossible d'imaginer la vie sans eux. Mais nous nous levons chaque jour et nous essayons d'aller de l'avant parce que Kobe et notre bébé, Gigi, nous montrent le chemin», écrit-elle.

Retour à l'entraînement

C'est aussi en hommage à Kobe Bryant et à la combativité qu'il incarnait que l'équipe des Lakers a repris le chemin de l'entraînement.

«Nous voulons défendre ce que Kobe représentait. Nous avons toujours voulu le rendre fier, et nous n'avons pas l'intention de changer», a affirmé l'entraîneur des Lakers, Frank Vogel, à des journalistes.

Des joueurs stars comme LeBron James et Anthony Davis étaient sur le parquet mais sont restés à l'écart des médias. Selon Frank Vogel, le club a très simplement indiqué à ses joueurs, encore sous le choc de la disparition de Bryant qui jouait avec l'équipe jusqu'en 2016: «Vous pourrez parler quand vous vous sentirez prêts, et pas avant.» - (AFP)

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!