Coronavirus: Nous sommes le 1er mars: la Suisse se déconfine un peu
Actualisé

CoronavirusNous sommes le 1er mars: la Suisse se déconfine un peu

Tous les magasins et musées ouvrent, tandis que de nombreuses activités extérieures sont à nouveau possibles dès aujourd’hui.

par
Michel Pralong
Les jeunes jusqu’à 20 ans sont autorisés à reprendre entraînement en compétition, de football par exemple. Mais sans public.

Les jeunes jusqu’à 20 ans sont autorisés à reprendre entraînement en compétition, de football par exemple. Mais sans public.

Manuella Matt

C’est le 1er mars, et ça repart. Du moins un peu. Le Conseil fédéral a en effet décidé d’assouplir son plan de protection contre le coronavirus. Un assouplissement que le gouvernement qualifie lui-même de «prudent». Il a donc dans un premier temps à nouveau autorisé «les activités qui permettent le port du masque et le respect des distances, qui ne réunissent qu’un nombre restreint de personnes et qui ont lieu à l’extérieur». Cela afin de redonner un peu de vie sociale et favoriser une reprise économique.

Dès ce 1er mars, il est désormais à nouveau possible de:

Retourner dans les magasins: tous les commerces sont en effet à nouveau ouverts, en limitant toutefois le nombre de clients en fonction de la superficie du lieu.

Se cultiver et s’aérer l’esprit: les musées et salles de lectures des bibliothèques et des archives rouvrent leurs portes. Les espaces extérieurs des zoos et des jardins botaniques font de même.

Faire du sport en extérieur: ouf, cela va faire un grand bol d’air. Toutes les installations sportives en extérieur, qu’il s’agisse des terrains de foot, patinoires et courts de tennis (donc non indoor), golfs, stades d’athlétisme, mais aussi les installations de loisirs en extérieur sont à nouveau accessibles. En revanche, pour les adultes, les compétitions dans le sport de masse (football par exemple) et manifestations restent interdites.

Se revoir à 15, mais dehors: il est en effet autorisé d’organiser une fête privée en extérieur ou un barbecue réunissant jusqu’à 15 personnes, mais exclusivement famille et amis. Ceci que ce soit dans son jardin ou même sur son balcon, mais en respectant les distances (1,5 m) et les consignes de sécurité sanitaire, bien sûr. Ce qui veut dire qu’ils doivent être suffisamment grands en fonction du nombre de personnes présentes. À l’intérieur la limite reste à 5.

Faire beaucoup de choses si l’on a 20 ans maximum: le Conseil fédéral annonce sport et culture illimités pour tous ceux nés en 2001 et après (la limite était à 16 ans, avant aujourd’hui). Il y a tout de même des restrictions. Les cinémas, par exemple, ne rouvrent pas pour les jeunes car toutes ces activités doivent se faire sans public. On peut donc répéter une pièce de théâtre, donner un concert en vidéo live ou reprendre les compétitions sportives, mais sans personne pour y assister en présentiel. Les offres d’animations jeunesse en milieu ouvert sont à nouveau accessibles.

Chanter en chœur (pour les jeunes): les chorales d’enfants et de jeunes sont en effet autorisées à redonner de la voix, toujours sans public.

Suite au 22 mars: à cette date, le Conseil fédéral prévoit d’autoriser un public restreint aux manifestations sportives et culturelles. De mettre fin au télétravail obligatoire. D’autoriser les activités sportives à l’intérieur. De rouvrir les terrasses des restaurants. La décision du Conseil fédéral, suite à une consultation avec les cantons, sera prise le 19 mars.

À condition que: mais pour cela il faudra que le taux de positivité des tests soit inférieur à 5%, que le nombre de lits aux soins intensifs occupés par des patients Covid-19 ne dépasse pas 250 et que le taux de reproduction moyen des sept derniers jours soit inférieur à 1. L’incidence sur quatorze jours le 17 mars ne doit pas non plus dépasser celle du 1er mars lors des premiers assouplissements.

En cas de mieux: si la situation épidémiologique devait considérablement s’améliorer d’ici-là, le Conseil fédéral pourrait même autoriser la réouverture des restaurants, des autres activités en intérieur (cinéma, par exemple) et l’enseignement présentiel dans les hautes écoles. Tout dépendra donc de ce qui se passera ces trois prochaines semaines.

Votre opinion

33 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

vénère

02.03.2021, 06:45

toujours à condition que. c est une épée de Damoclès sur nos têtes continuellement. vous êtes en train de nous anéantir. Sos laissez nous vivre notre vie

Psychologue

01.03.2021, 12:16

Je suis immunisée dit la sérologie pour longtemps génial ! Pas besoin de vaccination !

WWG1WGA

01.03.2021, 12:14

On relâche un peu la bride afin de la resserrer plus tard, après avoir amadoué le peuple crédule.