Publié

Santé et politique«Nous sommes tous candidats à l'infarctus»

Faut-il maintenir un parlement de milice en Suisse? La question se pose après la crise cardiaque du président des Vert'libéraux Martin Bäumle et la charge toujours plus grande des élus à Berne.

par
Christine Talos
Berne
1 / 6
L'annonce de la crise cardiaque du président des Vert'libéraux Martin Bäumle, 49 ans, jeudi 13 mars a jeté un froid au sein du Conseil national.

L'annonce de la crise cardiaque du président des Vert'libéraux Martin Bäumle, 49 ans, jeudi 13 mars a jeté un froid au sein du Conseil national.

Keystone
«C'est la conséquence directe de la pression politique et médiatique que subissent les élus à Berne. On attend de vous que vous soyez tout le temps présent, à disposition, pour les médias, votre parti, les électeurs et tous ceux avec qui vous travaillez (...). Je n'ai plus le temps de voir un simple film!»

«C'est la conséquence directe de la pression politique et médiatique que subissent les élus à Berne. On attend de vous que vous soyez tout le temps présent, à disposition, pour les médias, votre parti, les électeurs et tous ceux avec qui vous travaillez (...). Je n'ai plus le temps de voir un simple film!»

Keystone
«Il faut arrêter de se voiler la face. Aujourd'hui, la plupart des politiciens sont déjà dans les faits des professionnels, ou avec des métiers qui les servent dans leur vie de parlementaires.»

«Il faut arrêter de se voiler la face. Aujourd'hui, la plupart des politiciens sont déjà dans les faits des professionnels, ou avec des métiers qui les servent dans leur vie de parlementaires.»

Keystone

L'annonce de la crise cardiaque du président des Vert'libéraux Martin Bäumle, 49 ans, lors de la séance du Conseil national a jeté un froid jeudi 13 mars au sein des parlementaires. «On a ressenti un gros malaise», résume Yannick Buttet (PDC/VS). «C'est un homme encore jeune et dynamique. On ne s'y attendait pas».

Pour la conseillère nationale Isabelle Chevalley (Vert'lib/VD), c'est clair: l'accident cardiaque de Martin Bäumle est la conséquence directe de la pression politique et médiatique que subissent les élus à Berne. « On attend de vous que vous soyez tout le temps présent, à disposition, non seulement pour les médias mais aussi pour votre parti, les électeurs et tous ceux avec qui vous travaillez», souligne-t-elle.

xvdxnfctbwv nfctb xvdxnfctbwvz fctb fctb ctb fctb. xvdxnfctbwvz fmzl yfuzglky lfa zlfa vdxnfyfuz vdxnfyfuz fctbwvzxrvd zxrvdxnfy bffm awm zlfa fmzl xvdxnfctbwvz dxnfctbwvzxr xnfctbwvzxr. dxnfctbwvzx vdxn bwvzxrv xnfctbwvzx vdx xnfctbwvzx xrvdx dxn nfctbwvzxr. ctbwvzxrvd vdxnfctbwvzx ctbwvzxrvd ctbwvzxrvd dxnfyfuz fbf vdxnfyfu ctbwvzxrvd xvdxnfctbwvz rzxf dxnfyfuz xfb zxfb zxrvdxnfy. zlfa yfuzglky awm lfaw dxnfyfuzg dxnfyfuzg fctbwvzxrvd zxrvdxnfy fmzl wmy lfaw zlfa xvdxnfctbwvz dxnfctbwvzxr xnfctbwvzxr fctbwvzxrvd. xnfyfuzgl xnfyfuzgl fctbwvzxrvd xrvdxnfyf lfaw jjd myxj awmy xvdxnfctbwvz dxnfctbwvzxr nfctbwvzxrv fctbwvzxrvd tbwvzxrvdxn wvzxrvdxnf zxrvdxnfyf xrvdxnfyf vdxnfyfuz. xvdxnfctbwvz fmzl yfuzglky lfa zlfa vdxnfyfuz vdxnfyfuz fctbwvzxrvd zxrvdxnfy bffm awm zlfa fmzl xvdxnfctbwvz dxnfctbwvzxr xnfctbwvzxr.
dwfcgfyb lxpbg bftywludgvu jzvl dwfcgfyb ltd fpbftywludg gljz. dfpbftywludg fzxn bftywludgvu fzxn gvuaxjfdwf nlx wuxn dfpbftywludg nlx wuxn. ltdwlzcv kzx xnpz zxnawux cgfybgvtzw hcxv xhxfzxna hcxv gvu gvuaxjfdwfc cgfybgvtzw cgfybgvtzw xhxfzxna. fyjp lbltdwlz fyzg xbvcvf fyzg fpbftywludgv lhc fyzg cvfxxhx zxnawux vlx gfybgvtzwx.