Publié

Etats-UnisNouveau départ dans l'équipe de transition de Trump

Le modéré Mike Rogers s'est retiré de cette équipe, sur fond de dissensions qui menacent d'interférer avec le processus de transition.

Mike Rogers est parti suite à des dissencions.

Mike Rogers est parti suite à des dissencions.

Archives, Keystone

L'équipe de transition de Donald Trump a enregistré mardi un nouveau départ. Celui de Mike Rogers, qui était un temps pressenti pour diriger la CIA.

Ancien représentant du Michigan, Mike Rogers était chargé des questions de sécurité nationale au sein de l'équipe. Vendredi, celle-ci avait déjà subi un premier remaniement. Le gouverneur du New Jersey Chris Christie avait été écarté au profit de Mike Pence pour le poste de président de l'équipe.

Ralentissement

Selon le New York Times, le gendre de Donald Trump, Jared Kushner, se serait systématiquement opposé aux proches de Chris Christie et notamment à Mike Rogers. En 2004, quand il était encore procureur fédéral, Chris Christie a jugé pour évasion fiscale le père de Jared Kushner, le condamnant à deux ans de prison.

Ce changement pourrait freiner le travail avec la Maison blanche. Les équipes de Donald Trump doivent fournir de nouveaux documents avant que des réunions ne puissent être organisées, agence par agence, pour assurer la transition, a annoncé une porte-parole de la Maison blanche après avoir accusé réception d'un premier texte.

Retirer les lobbyistes

L'équipe de transition doit notamment fournir un code de conduite et certifier devant le Bureau ovale qu'aucun conflit d'intérêt n'implique ses membres.

Mike Pence est en train de «retirer tout lobbyiste» de l'équipe, rapporte un conseiller, qui précise que la mesure vise à «assurer le respect de la promesse du président élu Trump de mettre fin à la participation des lobbyistes à tous les niveaux de la transition».

La sénatrice démocrate Elizabeth Warren, adversaire notoire de Donald Trump, a noté dans une lettre: «Votre équipe de transition et votre gouvernement potentiel comportent plus de vingt magnats de Wall Street, des acteurs industriels et des lobbyistes prenant des décisions qui pourraient avoir d'énormes implications pour leurs clients ou leurs employés».

Tout est en ordre, selon Trump

Sur son compte Twitter, le président élu a assuré que ses équipes étaient en ordre. «Un processus très organisé, tandis que je décide de positions ministérielles et de bien d'autres. Je suis le seul qui sait qui sont les finalistes !»

Donald Trump aurait choisi les responsables économiques de son futur gouvernement, a annoncé mardi son allié de longue date, l'investisseur Carl Icahn. Le trésorier de campagne et ancien de Goldman Sachs Steve Mnuchin est pressenti au Trésor tandis que le milliardaire Wilbur Ross irait lui au département du Commerce.

Le sénateur du Texas Ted Cruz, ancien adversaire de Trump à la primaire, a rencontré Donald Trump mardi et est pressenti selon Bloomberg pour le poste de procureur général.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!