Allemagne: Nouveau foyer d'infection: une région déconfinée
Actualisé

AllemagneNouveau foyer d'infection: une région déconfinée

L'Allemagne va lever le confinement de l'arrondissement de Warendorf, prononcé suite à la découverte d'un foyer de contamination dans un abattoir. La région voisine de Gütersloh va quant à elle rester sous cloche.

Le reconfinement local avait été décrété pour contenir la propagation du virus qui touchait plus de 1 550 personnes pour la plupart employées d'un abattoir de la société Tönnies.

Le reconfinement local avait été décrété pour contenir la propagation du virus qui touchait plus de 1 550 personnes pour la plupart employées d'un abattoir de la société Tönnies.

AFP

L'Allemagne a annoncé lundi le déconfinement d'une des deux régions de l'Ouest du pays où des restrictions avaient été réintroduites après l'apparition d'un important foyer de contamination du nouveau coronavirus.

«Nous ne prolongerons pas les mesures de confinement dans l'arrondissement de Warendorf. Elles arrivent à échéance le 30 juin, demain», a annoncé le dirigeant de la Rhénanie du Nord-Westphalie, Armin Laschet, lors d'une conférence de presse à Düsseldorf, capitale de cette région densément peuplée. Ce déconfinement local concerne environ 280 000 personnes.

«Par précaution»

En revanche, l'arrondissement voisin de Gütersloh, où vivent quelque 360 000 personnes, également placé sous cloche la semaine dernière, restera en confinement une semaine supplémentaire, soit jusqu'au 7 juillet, «par précaution», a-t-il ajouté.

Le dirigeant conservateur, potentiel successeur d'Angela Merkel et qui brigue la présidence du parti l'Union chrétienne-démocrate (CDU), a assuré que la contamination dans cette région était sous contrôle.

Employés d'un abattoir

Le reconfinement local, qui toutefois n'obligeait pas les personnes à rester à leur domicile, avait été décrété mardi dernier pour tenter de contenir la propagation du virus qui touchait plus de 1 550 personnes pour la plupart employées dans l'un des principaux abattoirs européens, celui de la société Tönnies.

Il s'agissait d'une première en Allemagne, pays relativement épargné par la pandémie de Covid-19 jusqu'ici et qui fut parmi les premiers pays européens à entamer un déconfinement progressif au mois de mai.

Selon Armin Laschet, peu de personnes en dehors de celles travaillant dans l'abattoir ont été contaminées par le virus dans l'arrondissement de Gütersloh et aucune dans celui de Warendorf.

Test négatif

Ce reconfinement local partiel avait inquiété en Allemagne et à l'étranger. L'Autriche, où se rendent de nombreux Allemands pendant leurs vacances, a même annoncé dimanche qu'elle allait contraindre les habitants du Gütersloh à présenter un test négatif de Covid-19 pour entrer sur le territoire.

Le nouveau coronavirus a jusqu'ici touché officiellement 193 761 personnes en Allemagne et provoqué la mort de 8961 d'entre elles, selon l'institut de veille sanitaire Robert Koch.

(AFP)

Votre opinion