Trafic: Nouveau permis de conduire: les moniteurs valaisans en colère
Actualisé

TraficNouveau permis de conduire: les moniteurs valaisans en colère

La révision des prescriptions relatives au permis de conduire peine à convaincre. En Valais, des professionnels de la route se disent inquiets pour la sécurité routière.

par
LeMatin.ch
Photo d'illustration

Photo d'illustration

KEYSTONE GAETAN BALLY

«On a pris une bonne claque. Nous avions été consultés sur le projet mais on ne pensait pas que la décision allait tomber aussi vite», s'étonne Greg Praz, président de l’association valaisanne des moniteurs d’auto-école, auprès du «Nouvelliste».

Pour ce dernier comme pour bon nombre de ses collègues, la révision des prescriptions relatives au permis de conduire, approuvée par le Conseil fédéral fin 2018, suscite l'inquiétude.

Opéra 3 de son nom, cette mesure comprend en effet de nombreux changements qui fâchent grandement les moniteurs valaisans, au premier rang desquels la possibilité d'obtenir le permis d'élève à 17 ans. «Les jeunes vont rouler un maximum avec leurs parents sans suivre de cours. C’est essentiel de s’entraîner avec ses parents mais on aimerait juste pouvoir enseigner les bonnes habitudes dès le début sinon c’est difficile à corriger ensuite», explique Greg Praz.

Autre changement qui irrite les membres de la profession: la suppression de la distinction entre un véhicule manuel et un véhicule automatique pour l'obtention du permis de conduire. Une distinction qui éviterait des accidents lorsque les conducteurs passent d'un type de véhicule à un autre pour lequel ils n'ont pas été formés.

Pour finir, la suppression d'une journée de cours L2 (formation deux phases) prévue par la révision est elle aussi très mal perçue. «Ces cours ont fait leurs preuves [...] Ce sont les tarifs qui énervaient les jeunes, pas la durée», déplore Greg Praz.

Votre opinion