04.07.2014 à 00:39

Nouveau record national pour les relayeuses suisses

Athlétisme

Le relais féminin suisse 4 x 100 m a pulvérisé le record national à Athletissima à Lausanne en 42''94.

1 / 11
Marisa Lavanchy, Mujinga Kambundji, Lea Sprunger et Ellen Sprunger ont ravi le public lausannois en battant une nouvelle fois le record national sur 4x100 mètres. Le nouveau temps de référence est de  42'94.

Marisa Lavanchy, Mujinga Kambundji, Lea Sprunger et Ellen Sprunger ont ravi le public lausannois en battant une nouvelle fois le record national sur 4x100 mètres. Le nouveau temps de référence est de 42'94.

Keystone
Marisa Lavanchy, Mujinga Kambundji, Lea Sprunger et Ellen Sprunger ont ravi le public lausannois en battant une nouvelle fois le record national sur 4x100 mètres. Le nouveau temps de référence est de  42'94.

Marisa Lavanchy, Mujinga Kambundji, Lea Sprunger et Ellen Sprunger ont ravi le public lausannois en battant une nouvelle fois le record national sur 4x100 mètres. Le nouveau temps de référence est de 42'94.

Keystone
Kirani James a lancé le meeting d'Athletissima de superbe manière avec un chrono de 43'74 sur 400 mètres, tout simplement la 5e performance de tous les temps.

Kirani James a lancé le meeting d'Athletissima de superbe manière avec un chrono de 43'74 sur 400 mètres, tout simplement la 5e performance de tous les temps.

Keystone

Mujinga Kambundji, Marisa Lavanchy, Ellen Sprunger et Lea Sprunger ont retranché 0''27 à leur ancienne marque de l'année dernière pour se classer 3e d'une course qui réunissait le gratin européen.

"Que du bonheur, c'est un rêve qui se réalise pour moi", a lancé Marisa Lavanchy. Cette performance fait du quatuor helvétique un candidat au podium dans un mois et demi aux Européens de Zurich. C'est la septième fois, en trois ans, que les Suissesses établissent un record national, grimpant progressivement dans la hiérarchie européenne et mondiale.

Les Pays-Bas se sont imposés en 42''40, devant l'Allemagne en 42''63. Les Suissesses ont devancé de justesse la Grande-Bretagne (4e en 42''96) et nettement la France.

Que de chemin parcouru pour ce relais! Quand le projet a été lancé, il y a quatre saisons, le 4 x 100 m en Suisse était quasiment inexistant. Le record national tenait depuis plus de 30 ans. Depuis, l'équipe de Laurent Meuwly - dans des compositions qui ont souvent varié, hormis l'inamovible Lea Sprunger - a fait passer le record progressivement à 43''90 d'abord, à Athletissima 2011, pour atteindre ces 42''94 jeudi, qui ne sont sans doute pas le bout du chemin.

Une heure et demie plus tôt, Mujinga Kambundji avait flambé sur 100 m. Avec un vent légèrement défavorable (- 0,3 m/s), elle a frôlé d'un centième son tout récent record national, en 11''34 (6e). Elle ne concède que 0''11 à la championne d'Europe 2010, l'Allemande Verena Sailer, par ailleurs sa partenaire d'entraînement.

Kariem Hussein a sans doute beaucoup appris en vue des Championnats d'Europe de Zurich. Le Thurgovien a rivalisé avec les meilleurs sur 300 m avant de "cracher ses poumons" pour finir 7e de son 400 m en 49''38. "Il m'a manqué 40 m", se désolait-il, totalement hors d'haleine. Mais il reste no 6 européen et son audace pourrait payer plus tard. Le Porto Ricain Javier Culson l'a emporté en 48''32.

Gatlin et Bondarenko en imposent

Bohdan Bondarenko et Justin Gatlin ont marqué de leur empreinte la 37e édition d'Athletissima à Lausanne, lors d'une soirée dense en performances. L'Ukrainien a franchi 2m40 à la hauteur avant de s'attaquer en vain au record du monde, tandis que l'Américain fusait sur 100 m en 9''80, meilleur chrono mondial de la saison.

Bondarenko a échoué nettement dans ses essais contre le mythique record du monde de Javier Sotomayor (2m45 en 1993). Mais le concours fut de toute beauté, avec des impasses de barre, du suspense et cinq hommes à 2m35 en plus. Deuxième avec 2m40 également, Andriy Protsenko, compatriote de Bondarenko, fut l'invité surprise et la révélation de la soirée. Il a battu l'imprévisible Ivan Ukhov (3e avec 2m38), la liane qatarie Mutaz Barshim (4e avec 2m38) et le Canadien Derek Drouin (5e avec 2m35).

Avant de faire poser la barre à 2m46, Bondarenko avait frisé le code à 2m29, devant s'y reprendre à trois fois pour passer. Mais ensuite, le champion du monde a fait valoir sa technique simple mais efficace, sa vitesse d'élan et son "timing" pour hisser son double mètre (1m97) avec aisance à la hauteur ou presque d'un but de football.

Justin Gatlin est bien le boss du sprint cet été. L'Américain a fait coup double en signant la MPM 2014 sur 100 m et en battant largement le revenant Tyson Gay (2e en 9''93).

Gatlin a bondi des starting-blocks comme un guépard (son surnom) pour dominer toute la course. Au passage, le champion olympique 2004 préserve son invincibilité cette saison, où il aligne les chronos sous les 10''. En 9''80, il a retranché 0''02 au meilleur temps mondial du Trinidadien Richard Thompson.

A 32 ans, Gatlin retrouve ainsi, plus que jamais, son niveau d'il y a une dizaine d'années, lorsqu'il avait établi le record du monde (9''77 en 2006), effacé a posteriori pour dopage. Suspendu quatre ans de 2006 à 2010, il survole actuellement un sprint toujours orphelin depuis quelques mois d'Usain Bolt.

(SI)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!