Publié

SuisseNouveau recul des revenus pour Hotelplan

En raison des attentats terroristes, le nombre de passagers s'est tassé, malgré un automne satisfaisant.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration.

Keystone

La contraction du chiffre d'affaires est de l'ordre d'un pourcentage «à un chiffre», a fait savoir ce mardi Hotelplan Suisse, l'unité domestique du voyagiste contrôlé par Migros. «Les attentats terroristes survenus au cours des douze derniers mois ont provoqué une certaine réticence dans le comportement des réservations de voyage de la population», relève Hotelplan Suisse. Les chiffres précis seront publiés fin janvier.

Pour l'exercice écoulé, clos fin octobre, le repli peut se comparer à celui de 2015, année de l'abandon du taux plancher et du choc du franc fort, a indiqué à l'ats le patron de l'entité, Kurt Eberhard, en marge d'une conférence de presse au siège d'Hotelplan. A l'aune des passagers, le reflux s'avère encore plus marqué.

Pour mémoire, en 2014/2015, le voyagiste avait particulièrement souffert de la vigueur du franc et des rabais - de jusqu'à 15% en moyenne - consentis aux clients à ce titre. Son chiffre d'affaires brut avait diminué de 7,9% à 683,5 millions de francs, tandis que le nombre de passagers diminuait de 2,2% à 663'000 personnes.

Insécurité en Turquie

La situation actuelle est la conséquence de l'insécurité en Turquie, où les attentats mais également les suites du coup d'Etat avorté ont tenu les touristes éloignés. Hotelplan Suisse a vu le nombre de voyageurs à destination de la Turquie dégringoler de près de 70%, selon Kurt Eberhard.

En outre, la fermeture des agences de voyages CFF a aussi eu un impact. Car une partie de la clientèle est perdue pour l'enseigne.

A côté de la Turquie, les plus gros perdants de l'exercice achevé sont l'Egypte, la Tunisie et la France. L'Espagne, les Etats-Unis et Chypre sont demeurées les destinations les plus prisées, comme l'année précédente.

Bon début

Le nouvel exercice commercial semble démarrer d'un meilleur pied, à en croire la saison d'hiver, selon Hotelplan Suisse. Les îles Canaries se voient plébiscitées, de même que l'Australie, la Nouvelle-Zélande, les Caraïbes ou encore l'Afrique du Sud dans la catégorie long-courriers.

Quant à la saison estivale 2017, les réservations semblent bien plus précoces qu'en 2016, où les clients se manifestaient plutôt à la dernière minute. Ici, la Croatie s'affiche comme la première destination, suivie de l'Espagne, Chypre et les îles grecques. Même la Tunisie et l'Egypte semblent se reprendre légèrement, contrairement à la Turquie.

L'impact des élections américaines ne s'est pas encore fait sentir. L'impopularité en Europe de George W. Bush s'était reflétée à l'époque dans la retenue des voyageurs suisses, constate Kurt Eberhard. Mais par expérience, le cours de change importe davantage que le locataire de la Maison Blanche, accorde-t-il.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!