Canicule: Nouveaux pics de chaleur ce début de semaine

Publié

CaniculeNouveaux pics de chaleur ce début de semaine

MétéoSuisse lance une préalerte canicule pour la Suisse romande de lundi à mercredi avec des nuits qui ne descendront pas en dessous de 20 à 23 °C.

par
lematin.ch
Alerte canicule au sud des Alpes et préalerte canicule en Suisse romande, en Valais et dans la région bâloise.

Alerte canicule au sud des Alpes et préalerte canicule en Suisse romande, en Valais et dans la région bâloise.

MétéoSuisse

La Suisse va continuer à transpirer. L'Office fédéral de météorologie et climatologie MétéoSuisse est catégorique. Si nous avons connu un petit répit ce week-end au nord des Alpes en particulier, les températures vont encore prendre l’ascenseur dès demain lundi 18 juillet. Jeudi 14 juillet, Genève a connu sa journée provisoirement la plus chaude de l’année avec 36,4 °C. Depuis vendredi, de l’air un peu moins chaud s’est infiltré à partir du nord et les températures ont fléchi sous l’influence de la bise en perdant 4 à 5 degrés. Des valeurs supérieures à 30 °C ont encore été mesurées sur une grande partie de la Suisse romande et en Valais. À l’inverse, au sud des Alpes, le vent du nord a fait grimper les températures en raison d’un effet de foehn. Ainsi, il a fait jusqu’à 35,9 °C à Stabio.

Effet de pompe à chaleur

Ce samedi 16 juillet aura été la journée la moins torride de la période avec des températures maximales proches de 30 °C du Bassin lémanique au Valais. Aujourd’hui dimanche, petite hausse de 1 à 2 °C, mais les seuils caniculaires ne devraient pas être atteints. La dépression d’altitude qui tournoie depuis plusieurs jours au large du Portugal va peu à peu se rapprocher de la France d’ici mardi 19 juillet. À l’avant de celle-ci, l’air brûlant qui recouvre la péninsule Ibérique va se diriger vers la France, tel un effet pompe à chaleur, puis vers les îles Britanniques lundi avant d’arriver sur la Suisse mardi.

Historique au Royaume-Uni

En début de semaine, cet air chaud va remonter sur le nord de la France et atteindre les îles Britanniques. Lundi sera vraisemblablement la journée la plus chaude à l’échelle de la France avec des 40 °C possibles en Bretagne, notamment sur la région de Rennes, mais aussi en région parisienne. Sur le sud-est de l’Angleterre, la barre des 40 °C pourrait être approchée lundi, y compris dans la région de Londres. Cela a conduit le Met Office (ndlr. service national britannique de météorologie) à émettre une alerte rouge à la canicule pour la première fois de son histoire! Le record de chaleur britannique est de 38,7 °C mesurés le 25 juillet 2019 au Jardin botanique de Cambridge. Ce record de chaleur est donc fortement menacé.

Nouveaux records en Suisse?

Cet air chaud va aussi arriver sur la Suisse et un nouveau pic de chaleur est attendu mardi 19 juillet. Dès lundi, les températures vont grimper et les seuils caniculaires (température moyenne journalière de 25 °C ou plus) devraient être atteints. Mardi 19 juillet, c’est de l’air à 22-23 °C (vers 1500 m) qui devrait recouvrir la Suisse. Jeudi 14 juillet, c’était de l’air à 20 °C qui recouvrait la Suisse. Si, comme jeudi 14 juillet, l’ensoleillement sera aussi important avec un vent du sud-ouest l’après-midi, on pourrait théoriquement connaître des températures 2-3 °C plus élevées que jeudi. Ainsi, on pourrait atteindre 38-39 °C à Genève et des valeurs autour de 36-37 °C ailleurs en Suisse romande.  

20 à 23 °C la nuit

Une préalerte canicule vient d’être émise pour la Suisse romande et le Valais. La région bâloise est également concernée. Elle couvre, pour l’instant, la période allant du lundi 18 juillet à 12h00 au mercredi 20 juillet à 20h00. Après un pic de chaleur mardi, la nuit de mardi à mercredi pourrait se montrer particulièrement chaude avec des valeurs minimales entre 20 et 23 °C. Un léger fléchissement des températures devrait se produire entre mercredi en cours de journée et jeudi, avant une probable nouvelle hausse. La canicule pourrait donc se prolonger jusqu’en fin de semaine au moins. Cependant les modèles hésitent encore fortement et les températures maximales prévues à partir de jeudi sont encore incertaines.

Attention aux incendies

Comme les dernières pluies sont tombées le 4 juillet, la végétation s’assèche de plus en plus sous l’effet combiné de la sécheresse, de la chaleur et parfois de la bise. Par rapport à la situation mentionnée dans le blog du 9 juillet, le danger d’incendie a augmenté et la plupart des cantons signalent un danger marqué (orange). Il est même fort (rouge) dans la vallée du Rhône, au Tessin et sur le Sud des Grisons. La situation pourrait encore s’aggraver d’ici le début de la semaine en raison de l’intensification de la chaleur. Il faudra suivre les recommandations des autorités cantonales.

Ton opinion

45 commentaires