Nouvel échec pour un vaccin contre le sida

Publié

MédecineNouvel échec pour un vaccin contre le sida

Menée depuis 3 ans, l’expérimentation du Mosaico a montré que celui-ci ne permettait absolument pas d’empêcher de contracter le VIH.

par
Michel Pralong
Le vaccin parvient à développer des anticorps, mais qui ne suffisent pas à neutraliser le virus.

Le vaccin parvient à développer des anticorps, mais qui ne suffisent pas à neutraliser le virus.

Getty Images/iStockphoto

En 1984, un après la découverte du Virus de l’Immunodéficience Humaine (VIH) comme responsable du sida, le gouvernement de Ronald Reagan promettait qu’un vaccin pour lutter contre cette maladie serait mis au point dans les deux ans. Vingt ans après, ce n’est toujours pas le cas.

Une mauvaise nouvelle supplémentaire est tombée mercredi, lorsque les chercheurs qui menaient l’essai le plus avancé d’un nouveau vaccin ont annoncé leur échec. Le Mosaico, produit d’un partenariat public-privé comprenant le gouvernement américain et le géant pharmaceutique Janssen, n’apporte aucune preuve qu’il empêche de contracter le VIH, selon NBC.

3900 hommes volontaires

L’étude, menée depuis 2019 dans huit pays d’Europe et d’Amérique du Sud et du Nord, impliquait 3900 hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes et des personnes transgenres puisqu’ils sont considérés comme ayant plus de risque de contracter le virus. Âgés entre 18 et 60 ans, les participants ont reçu quatre injections sur 12 mois qui étaient soit le vaccin, soit du placebo. Aucune différence significative n’a été trouvée entre les deux groupes.

Pour le Dr Anthony Fauci, conseiller en chef pour la santé publique à la Maison-Blanche depuis Ronald Reagan et devenu célèbre sous Donald Trump lors de la pandémie de Covid, le problème du Mosaico est que les anticorps qu’il produit ne neutralisent pas le VIH. C’est d’ailleurs le problème majeur dans la découverte d’un vaccin contre le sida: le virus exploite une faille de notre organisme, qui ne parvient pas à développer une réponse immunitaire pour le contrecarrer: le VIH est plus fort que notre corps.

Autre échec en 2021

En août 2021, un autre vaccin appelé Imbokodo et testé sur des femmes en Afrique s’était également révélé inefficace. L’Institut national des allergies et des maladies infectieuses (NIAID) dont le Dr Fauci était le directeur jusqu’en décembre 2022, a dépensé 56 millions de dollars dans les tests de ces deux vaccins. «C’est évidemment décevant, a déclaré Anthony Fauci, mais il existe de nombreuses autres approches prometteuses. Il ne faut pas abandonner.» Lui qui avait dit ne pas souhaiter prendre sa retraite avant qu’un vaccin contre le sida se montre efficace à au moins 50% a dû se contraindre à le faire fin décembre, une semaine après son 82e anniversaire.

Ton opinion

3 commentaires