12.09.2019 à 09:28

Nouvelle bénédiction pour la pasteure des animaux

Culte

Trois ans après son premier culte pour les veaux, vaches, cochons et couvées, Françoise Surdez récidive aux Reussilles (BE).

par
lematin.ch

Ses frères et soeurs à poils et à plumes, la pasteur de Moutier (BE) Françoise Surdez a prévu de les bénir le samedi 21 septembre prochain, dès 10 heures, à la loge de la Chaux aux Reussilles (BE). Pour sa quatrième édition, l'événement devient paraît-il oecuménique et international.

«Ce culte m'a été inspiré par l'adoption providentielle à la SPA d'un merveilleux chat appelé Théo, le jour de l'épiphanie de l'année 2016 qui est devenue dès lors pour moi une théophanie», a écrit dans son programme la pasteur qui entretenait avec Théo des dialogues...théologiques sur l'évolution de la condition animale.

Du Baudelaire

La mort de son chat «Théo» à qui elle lisait du Baudelaire l'a affectée et rapprochée de Tomi Tomek: la pasteure est devenue la marraine d'un pensionnaire du refuge SOS Chats, à Noiraigue (NE). La logique voulait qu'elle invite la pasionaria des chats et sa protégée Aurore Lecerf, pilote de drone pour sauver des faons.

Pas sûr toutefois que la paix règne entre les éleveurs et les militants, après l'intervention des deux femmes à la foire agricole de Chaindon à Reconvilier (BE), où elles ont dénoncé les conditions de détention des lapins et des poussins.

Ambiance pastorale

A Lausanne en 2007 et en 2012, il y avait parmi les fidèles des poissons et des cochons d’Inde. Aux Reussilles en 2016, dans une ambiance pastorale, deux chevaux, deux ânes, un mouton et des chiens ont assisté au culte.

Deux musiciens ont interprété «La truite» de Schubert, suivi de «Le cygne» de Saint-Saëns et «La cigale et la fourmi» d’Offenbach.

François Surdez aime citer Montaigne: «Plus je connais les hommes, plus j’aime mon chien». Les exactions «écœurantes et révoltantes» commises envers les animaux, très peu pour elle.

Transformation profonde

Actif à Lausanne, l’abbé Olivier Jelen co-présidera à la cérémonie. La collecte sera versée à trois associations: à SOS Chats à Noiraigue, à la Société protectrice des animaux Bienne-Seeland et à l’association Foyers de l’espérance.

Une dame lui a déjà annoncé sa présence avec son poisson rouge. «Les personnes qui n'ont pas d'animaux réels peuvent venir en compagnie de leurs animaux en peluche», précise Françoise Surdez.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!