Publié

Canton de NeuchâtelNouvelle demande d'IGP pour l'Absinthe du Val-de-Travers

L'interprofession de l'absinthe renonce aux dénominations «Fée verte» et «La Bleue» mais dépose une nouvelle demande d'indication géographique protégée (IGP), cette fois pour la dénomination «Absinthe du Val-de-Travers».

Pour satisfaire la nouvelle demande l'indication géographique protégée (IGP), parmi les plantes utilisées, la grande et la petite absinthe devront provenir du Val-de-Travers (NE).

Pour satisfaire la nouvelle demande l'indication géographique protégée (IGP), parmi les plantes utilisées, la grande et la petite absinthe devront provenir du Val-de-Travers (NE).

ARCHIVES, Keystone

L'interprofession de l'absinthe va déposer une nouvelle demande d'indication géographique protégée (IGP), cette fois pour la dénomination «Absinthe du Val-de-Travers». Elle renonce aux dénominations «Fée verte» et «La Bleue».

Parmi les plantes utilisées, la grande et la petite absinthe devront provenir du Val-de-Travers (NE). L'Association interprofessionnelle va modifier en ce sens son cahier des charges, comme décidé mercredi soir par une majorité de ses membres réunis en assemblée générale.

Toutefois, les distillateurs qui ne souhaitent pas suivre le cahier des charges auront le choix de produire une absinthe selon les dispositions fédérales en vigueur, a précisé le comité de l'association jeudi dans un communiqué.

L'an passé, le Tribunal administratif fédéral (TAF) avait refusé de réserver au Val-de-Travers l'IGP pour les appellations «Absinthe», «Fée verte» et «La Bleue». Il avait admis des recours émanant de Suisse, de France et d'Allemagne.

(ats)

Votre opinion