Publié

FranceNouvelle marche silencieuse à la mémoire du lycéen poignardé

Quelque 450 personnes, en majorité des jeunes, ont défilé en silence samedi en début d'après-midi à Saint Doulchard, proche banlieue de Bourges, là où résidait l'adolescent de 17 ans tué à coups de couteau.

Vendredi matin, près de 2000 personnes, lycéens en majorité, avaient défilé en silence dans les rues de Bourges pour un même hommage.

Vendredi matin, près de 2000 personnes, lycéens en majorité, avaient défilé en silence dans les rues de Bourges pour un même hommage.

AFP

La mère de Redha ainsi que ses proches étaient présents dans le cortège qui a fait une halte devant le gymnase où la victime jouait au hand-ball avec son club.

De nombreux jeunes avaient revêtus un t-shirt avec la photo de la victime. D'autres portaient une banderole où était inscrit «Redha tu es parti trop tôt». Vendredi matin, près de 2000 personnes, lycéens en majorité, avaient défilé en silence dans les rues de Bourges pour un même hommage.

Le jeune majeur qui a reconnu avoir porté les coups de couteau, tout en niant avoir voulu tuer Redha, a été mis en examen pour homicide volontaire et écroué jeudi. Un adolescent de 17 ans, accusé de lui avoir procuré le couteau du meurtre, a été mis en examen pour complicité d'homicide volontaire et placé sous contrôle judiciaire.

Un litige financier entre les deux jeunes gens, portant apparemment sur une dette non payée pour un bonnet d'une vingtaine d'euros, pourrait être à l'origine de ce drame, selon le parquet.

(AFP)

Votre opinion