Commutateurs défectueux: Nouvelle victoire de General Motors devant la justice
Actualisé

Commutateurs défectueuxNouvelle victoire de General Motors devant la justice

General Motors a remporté sa 3e victoire de l'année devant la justice dans le cadre du scandale lié à un défaut de fabrication.

Image prétexte

Image prétexte

Keystone

Le constructeur automobile américain General Motors (GM) a remporté jeudi une nouvelle victoire judiciaire après le scandale des commutateurs d'allumage défectueux. Un jury du Texas a estimé que le défaut n'était pas responsable d'un accident mortel en 2011.

«Ce qui s'est passé était simple et tragique: c'était un crash à haute vitesse avec impact latéral sur une route mouillée, causé par un jeune homme extrêmement imprudent qui a essayé de doubler des voitures par la droite et a perdu le contrôle. Le résultat, c'est qu'un homme innocent a été tué», a indiqué le groupe.

GM a reconnu avoir commercialisé des voitures, dont le commutateur d'allumage était si sensible, que le moindre cahot était susceptible d'arrêter le moteur, bloquant la direction assistée, une partie du système de freinage et empêchant le déploiement des airbags. Il n'a procédé au rappel de 2,6 millions de véhicules qu'en 2014, dix ans après la détection du défaut.

Indemnisations au cas par cas

Le constructeur a offert aux victimes d'accidents liés à ce dysfonctionnement de les indemniser, lorsque les demandes étaient justifiées.

La décision de justice de jeudi est la troisième victoire de GM depuis le début de l'année dans un procès lié au scandale.

(ats)

Votre opinion