12.05.2012 à 13:39

Protection de donnéesNouvelle volée de critiques contre Facebook

L’initiative autrichienne contre Facebook a dénoncé les nouveautés dans la politique de protection des données annoncées par le réseau social, a annoncé dans la nuit de vendredi à samedi «Europe versus Facebook».

L’initiative dénonce notamment le fait que Facebook est désormais responsable juridiquement de tout ce qui est posté par les utilisateurs.

L’initiative dénonce notamment le fait que Facebook est désormais responsable juridiquement de tout ce qui est posté par les utilisateurs.

Reuters

"Nous sommes peu enthousiasmés par le contenu des modifications. La devise semble être : un pas en avant, deux pas en arrière", a déclaré le leader de l'initiative autrichienne contre Facebook, l'étudiant en droit Max Schrems, cité dans un communiqué.

Facebook a publié vendredi les modifications apportées à sa politique de protection des données, que Max Schrems et d’autres étudiants viennois avaient dénoncée l’été dernier auprès de l’Autorité de protection des données en Irlande (DPC) - où se trouve le siège européen de Facebook - comme contrevenant au droit européen.

"Même avec cette nouvelle politique, il semble impossible pour un utilisateur lambda de saisir au premier coup d’oeil ce que fait exactement Facebook avec ses données", a ajouté Max Schrems, qualifiant les modifications de "pas dans la mauvaise direction".

Perte des droits

L’initiative dénonce notamment le fait que Facebook est désormais responsable juridiquement de tout ce qui est posté par les utilisateurs. La conséquence est que l’internaute perd tous ses droits sur les données, ce qui revient à "une complète dépossession de l’utilisateur", a encore estimé Max Schrems.

«Europe versus Facebook» propose des modifications de substitution et invite les utilisateurs à exprimer leur désaccord sur le réseau social, qui a indiqué qu’il laissait sept jours aux internautes pour se manifester et qu’il soumettrait au vote des changements demandés par plus de 7000 personnes.

Les étudiants autrichiens y consacrent un nouveau site (www.our-policy.org) et espèrent mobiliser 7000 utilisateurs avant le 18 mai, également la date prévue de l’entrée en Bourse de Facebook, qui pourrait valoriser l’entreprise de Mark Zuckerberg entre 70 et 87,5 milliards de dollars.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!