Publié

GuerreNouvelles frappes sur le fief de l'EI en Syrie

La coalition anti-djihadistes a mené dans la nuit de dimanche à lundi de nouvelles frappes en Syrie, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

1 / 149
L'Iran a arrêté 27 personnes soupçonnées de préparer des attentats. (7 août 2017)

L'Iran a arrêté 27 personnes soupçonnées de préparer des attentats. (7 août 2017)

archive/photo d'illustration, AFP
La Royal Air Force bombarde une base de l'EI. Deux avions britanniques ont participé à un bombardement de la coalition lundi contre un ancien palais de Saddam Hussein, devenu l'un des quartiers généraux de Daech ainsi qu'un centre d'entraînement pour terroristes étrangers», explique le ministère britannique dans un communiqué. (3 août 2016)

La Royal Air Force bombarde une base de l'EI. Deux avions britanniques ont participé à un bombardement de la coalition lundi contre un ancien palais de Saddam Hussein, devenu l'un des quartiers généraux de Daech ainsi qu'un centre d'entraînement pour terroristes étrangers», explique le ministère britannique dans un communiqué. (3 août 2016)

DR/Twitter
Selon les renseignements kényans, une centaine de Kényans ont rejoint les rangs de l'EI en Libye et en Syrie.

Selon les renseignements kényans, une centaine de Kényans ont rejoint les rangs de l'EI en Libye et en Syrie.

DR/Photo d'illustration, AFP

Les raids ont notamment visé un point de contrôle de l'EI dans les environs de la ville de Raqqa, fief de l'Etat islamique (EI), et à Alep (nord).

Dans la province d'Alep, la coalition a frappé des silos à grains contrôlés par le groupe djihadiste, à Minbej. Des raids avaient déjà visé samedi la base de l'EI dans cette ville, l'une des rares de cette province à être encore contrôlée par ce groupe sunnite ultra-radical. Aucune information n'était disponible dans l'immédiat sur d'éventuelles victimes.

Les forces de la coalition ont également procédé tard dimanche à des frappes contre le principal complexe gazier syrien, qui se trouve aux mains de l'organisation Etat islamique.

Selon l'OSDH, cette attaque avait pour but de pousser les militants de l'EI à abandonner l'installation. Si l'usine Conoco arrête de fonctionner, plusieurs provinces, dont celle de Deir Ezzor, seront privées d'électricité, a estimé l'OSDH.

Les Etats-Unis et un groupe de pays arabes, principalement du Golfe, ont commencé le 23 septembre à mener des frappes aériennes contre des positions djihadistes en Syrie, un mois et demi après le début, le 8 août, des attaques américaines contre l'EI en Irak.

(ats)

Votre opinion