30.11.2012 à 11:56

alpinismeNouvelles recherches pour retrouver les Italiens perdus dans les Alpes françaises

De nouvelles recherches par hélicoptère étaient en cours vendredi matin afin de retrouver les trois alpinistes italiens portés disparus depuis dimanche dans le massif des Écrins, dans les Alpes françaises, selon la gendarmerie.

Les premières reconnaissances menées par l'hélicoptère de la sécurité civile de Grenoble n'ont pas permis de localiser les trois alpinistes. "Les recherches continuent. On redécolle pour essayer de faire des recherches avec un chien d'avalanche au bas de la Barre des Écrins", qui culmine à 4.102 mètres, a déclaré à l'AFP Bruno Berjat, pilote de la sécurité civile de Grenoble. "Nous n'avons trouvé aucun indice dans les refuges ni dans les itinéraires de descente", a-t-il ajouté. Les secouristes ont notamment inspecté le refuge de Temple Écrins (2.410 mètres), où auraient pu s'abriter les trois alpinistes, selon les géolocalisations de leurs téléphones portables et les témoignages de leurs proches. Jeudi, les quatre reconnaissances aériennes menées par l'hélicoptère de la sécurité civile de Grenoble et celui de la gendarmerie de Digne-les-Bains n'avaient pas permis de localiser les trois alpinistes. Les hélicoptères n'avaient pas pu descendre à moins de 3.400 mètres d'altitude en raison d'une épaisse couche nuageuse. Originaires du nord de l'Italie, les trois hommes sont âgés respectivement de 31, 32 et 49 ans, selon la gendarmerie, qui a refusé de dévoiler leur identité. D'après les médias italiens, il s'agit de Damiano Barabino, cardiologue à Gênes et alpiniste chevronné, Francesco Cantù, chef du département de cardio-chirurgie à Lecco et Luca Gaggianese, instructeur au club alpin italien de Milan. Partis dimanche matin du pré de Mme Carle (1.874 mètres d'altitude), dans les Hautes-Alpes, ils ont réalisé avec succès l'ascension de la barre des Écrins (4.102 mètres) par la goulotte Gabarrou-Marsigny, une voie glaciaire de 1.250 mètres de long cotée "extrêmement difficile". aag/reb/far/cm

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!