Yverdon-les-Bains - Numerik Games: que le spectacle commence!
Publié

Yverdon-les-BainsNumerik Games: que le spectacle commence!

Le festival de la cité thermale tourne toujours autour du numérique mais en misant davantage sur les spectacles tous publics. À suivre du 27 au 29 août.

par
Laurent Flückiger
Découvert à la TV dans «America’s Got Talent», «Techno Circus» de la troupe Siro-a est un spectacle de cirque numérique.

Découvert à la TV dans «America’s Got Talent», «Techno Circus» de la troupe Siro-a est un spectacle de cirque numérique.

T2photo

Salles d’arcades, vidéomapping sur bâtiments, jeux vidéo, play-conférences ou cosplay, ateliers, on a l’habitude de voir tout ça sur le programme du Numerik Games Festival à Yverdon-les-Bains (VD) depuis sa création en 2016. Moins des spectacles. C’est pourtant ce qui se démarque dans cette 6e édition: du cirque, du mime ou même du slam. Après la présence d’un orchestre symphonique il y a trois ans, l’accent avait davantage été mis sur la représentation scénique en 2019. Avec succès, d’où, cette fois, ces quatre spectacles et un concert auxquels on pourra assister du vendredi 27 au dimanche 29 août. Et plusieurs fois.

«Cela reste un festival qui tourne autour du numérique mais avec des publics qui ont envie de découvrir la diversité», indique Marc Atallah, directeur des Numerik Games et de la Maison d’Ailleurs. Quand on lui fait remarquer que la manifestation semble continuellement se chercher, retournant au centre-ville après trois éditions dans l’enceinte de l’Y-Parc, il reconnaît: «Je n’ai pas encore trouvé le lieu idéal. Avec 63 stands, on est à l’étroit. Mais, cette année, j’ai trouvé une forme qui me va bien: du contemplatif, du familial et du geek.»

Japonais déjantés

Le spectacle qui en mettra plein la vue, c’est «Techno Circus» de la troupe Siro-a. Les festivaliers avaient peut-être déjà vu une compagnie japonaise, ENRA, il y a deux ans. Il s’agissait de quelque chose de plus contemplatif. «Là, c’est déjanté, c’est du cirque numérique», décrit Marc Atallah, qui raconte les avoir tout de suite contactés après les avoir vus à la télévision dans «America’s Got Talent». (Théâtre Benno Besson, ve 21 h, sa 22 h, di 16 h.)

Plus exigeant, «Entrer dans la couleur» n’en a pas moins sa place aux Numerik Games, ne serait-ce que par la présence au micro d’Alain Damasio, «mascotte» du festival. L’auteur de SF française slamera des textes sur notre enfermement dans le numérique issus pour la plupart de son roman «Les furtifs» sur des textures sonores de Yan Péchin, guitariste d’Alain Bashung. Puissant et émouvant. (Cour du château, sa 21 h, di 17 h 30.)

Avec «Le paradoxe de Georges», le public sera assis dans un camion transformé en arène de spectacle et installé dans les jardins du Théâtre Benno Besson. Pendant une heure, Yann Frisch fera de la magie avec ses cartes, racontera aussi comment un tour se fabrique, se compose, s’écrit. (Théâtre Benno Besson, ve 21 h, sa 14 h et 20 h, di 13 h et 17 h 30.)

Le jeune public est invité à aller découvrir «Les murmures d’Ananké», un spectacle sans parole sur le manque d’un être cher. Le collectif ARpiS y mêle mime et danse aux arts numériques. À la fois immersif et poétique. (Théâtre Benno Besson, ve 17 h, sa 10 h et 18 h, di 11 h.)

Enfin, sûrement la plus bizarre et la plus fascinante, «Be Arielle F» est une conférence digitale du plasticien et vidéaste genevois Simon Senn. Celui-ci achète en ligne la réplique numérique d’un corps féminin puis l’anime avec des capteurs. Le voilà «dans» un corps de femme. «Ce spectacle interroge la question de l’identité. Une question toujours plus présente à l’heure où le numérique est partout», déclare Marc Atallah. (Théâtre Benno Besson, sa 16 h, di 14 h.)

Ajoutons, pour terminer, que des artistes se produiront durant les trois jours sur la place Pestalozzi: nouveau fakir, construction de tour, clowns et acrobates. Une première étape en vue d’une programmation autour des spectacles de rue numériques en 2022 en collaboration avec La Plage des Six Pompes.

Les Numerik Games ne sont accessibles qu’à condition que les festivaliers présentent, aux caisses, un certificat Covid valable (dès 16 ans révolus) ainsi qu’une pièce d’identité. Une fois le public dans l’enceinte de la manifestation, aucune restriction ne s’applique. Infos, programme complet et billetterie sur numerik-games.ch.

Votre opinion