Publié

Sommet G8Obama confond un ministre avec un chanteur de soul

Le président américain a appelé à plusieurs reprises le ministre britannique des Finances George Osborne, «Jeffrey», lors du sommet du G8. Une confusion qui a énervé la victime.

1 / 21
Barack Obama porte un toast lors d'un dîner avec la chancelière allemande Angela Merkel (19 juin 2013).

Barack Obama porte un toast lors d'un dîner avec la chancelière allemande Angela Merkel (19 juin 2013).

AFP
Après deux jours de dures tractations, le sommet du G8 a accouché mardi d'un accord a minima sur la Syrie, qui appelle à l'organisation «dès que possible» d'une conférence de paix. (18 juin 2013)

Après deux jours de dures tractations, le sommet du G8 a accouché mardi d'un accord a minima sur la Syrie, qui appelle à l'organisation «dès que possible» d'une conférence de paix. (18 juin 2013)

Keystone
De gauche à droite:  Vladimir Poutine, David Cameron Barack Obama. (18 juin 2013)

De gauche à droite: Vladimir Poutine, David Cameron Barack Obama. (18 juin 2013)

Reuters

Le président américain Barack Obama s'est emmêlé les pinceaux en appelant à plusieurs reprises le ministre britannique des Finances George Osborne «Jeffrey» lors du sommet du G8, le confondant apparemment avec un chanteur de soul, ont rapporté les médias jeudi.

A trois reprises, Barack Obama s'est dit absolument d'accord avec «Jeffrey» lors d'un exposé sur un plan de lutte contre l'évasion fiscale présenté par George Osborne au sommet du G8 en Irlande du Nord en début de semaine, laissant le chancelier de l'Echiquier rouge de honte.

Après avoir réalisé son erreur, le président américain a présenté ses excuses au ministre, âgé de 42 ans: «Je suis désolé, mon vieux. J'ai dû me tromper à cause de mon chanteur préféré de R&B», Jeffrey Osborne, un chanteur américain noir de 65 ans, a avancé Barack Obama, d'après les journaux britanniques The Sun et The Financial Times.

Ministre énervé

Selon un témoin cité par le tabloïd, «Osborne semblait vraiment énervé». «La première fois qu'Obama» s'est trompé, «ça la foutait mal, mais quand il a continué à répéter la même erreur (...), c'est devenu vraiment embarrassant», a-t-il raconté.

Avec un sens de l'humour certain, le vrai Jeffrey Osborne s'est lui dit «ravi» d'apprendre cette méprise: «Je ne savais pas» que le président Obama était «un fan au point d'appeler le chancelier Jeffrey Osborne», a-t-il réagi jeudi sur la chaîne Sky News.

«Dites au chancelier que lorsque je viendrai, je devrais le rencontrer et nous ferons ensemble un duo sur 'On The Wings Of Love'», l'un de ses tubes, a-t-il ajouté.

(AFP)

Ton opinion