29.04.2016 à 02:05

Etats-UnisObama : vers l'arrivée de 10'000 Syriens aux USA

Seuls 1'285 Syriens sont arrivés sur le sol américain au 31 mars.

1 / 150
Un tribunal italien doit rendre son verdict sur un bénévole français contre lequel le parquet a requis 3 ans et 4 mois de prison pour avoir tenté de conduire une famille soudanaise en France. (Jeudi 27 avril 2017)

Un tribunal italien doit rendre son verdict sur un bénévole français contre lequel le parquet a requis 3 ans et 4 mois de prison pour avoir tenté de conduire une famille soudanaise en France. (Jeudi 27 avril 2017)

AFP
Le pacte UE-Turquie a transformé ce pays en «un terrain d'essai des politiques européennes qui bafouent les droits» des réfugiés, ont dénoncé plusieurs ONG. (Jeudi 16 mars 2017)

Le pacte UE-Turquie a transformé ce pays en «un terrain d'essai des politiques européennes qui bafouent les droits» des réfugiés, ont dénoncé plusieurs ONG. (Jeudi 16 mars 2017)

Keystone
Nouveau drame sur une plage en Libye. Une vingtaine de clandestins ont été tués par des passeurs sur une plage en Libye après avoir refusé d'embarquer à bord d'un bateau pour rejoindre l'Europe. (8 mars 2017)

Nouveau drame sur une plage en Libye. Une vingtaine de clandestins ont été tués par des passeurs sur une plage en Libye après avoir refusé d'embarquer à bord d'un bateau pour rejoindre l'Europe. (8 mars 2017)

archive/photo d'illustration, AFP

Le président américain Barack Obama s'attend à ce que les Etats-Unis accueillent 10'000 réfugiés syriens cette année.

Ce, malgré le retard que prennent les procédures d'admission et en dépit des voix qui s'alertent des risques sécuritaires que ces arrivées pourraient impliquer.

La Maison-Blanche a promis d'accueillir 10'000 réfugiés au cours de l'exercice fiscal 2016, qui s'achève le 30 septembre. Le département d'Etat a toutefois fait savoir que seuls 1285 Syriens étaient arrivés sur le sol américain au 31 mars.

Critiques des républicains

Le Parti républicain a critiqué la volonté formulée par la Maison-Blanche. Il est possible que des combattants islamistes se glissent dans les rangs des réfugiés pour entrer aux Etats-Unis, a-t-il argué.

Plus de trente gouverneurs ont tenté d'empêcher les réfugiés de venir dans leur Etat, mais ils se sont heurtés à la Justice. Celle-ci a jugé qu'il revenait à l'Etat fédéral de contrôler les réfugiés et de veiller à leur installation.

«Notre objectif est de continuer d'essayer de convaincre le Congrès et le peuple américain qu'il s'agit de la bonne chose à faire et nous pensons que nous sommes en mesure d'atteindre ce chiffre avant la fin de l'année», a déclaré le président américain à la presse.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!