Industrie: OC Oerlikon affiche un bénéfice en recul
Publié

IndustrieOC Oerlikon affiche un bénéfice en recul

Le groupe industriel schwytzois affiche des résultats contrastés pour le premier semestre alors que la direction confirme ses objectifs annuels.

OC Oerlikon s'attend à une croissance aux Etats-Unis.

OC Oerlikon s'attend à une croissance aux Etats-Unis.

Keystone

OC Oerlikon a vu son bénéfice net reculer de 16,3% dans ses activités poursuivies au premier semestre à 108 millions de francs. Le groupe industriel schwyzois a en revanche augmenté son chiffre d'affaires de 4,8% à 1,56 milliard grâce à l'intégration de Metco.

Le groupe basé à Pfäffikon (SZ) estime avoir réalisé une solide rentabilité et des progrès stratégiques durant la période considérée, selon un communiqué publié mardi. Les entrées de commandes arrêtées à fin juin affichaient une hausse de 8,7% par rapport au premier semestre 2014 à 1,52 milliard de francs.

Le carnet de commandes, par contre, présentait une contraction d'un cinquième à 614 millions de francs, précise OC Oerlikon. Au niveau opérationnel, le groupe a dégagé un excédent brut en progression de 3,1% à 263 millions, pour une marge correspondante en baisse de 0,2 point à 16,9%.

OC Oerlikon a bouclé avec succès durant la période sous revue la vente de sa division Advanced Technologies pour se concentrer sur ses activités-clés. La multinationale a également développé son réseau de distribution et de services à travers ses propres sites et par le biais de partenariats.

Apport de Metco

La croissance a été portée par la division Surface Solutions (traitement de surface), dont les ventes ont quasiment doublé à 609 millions de francs, dopées par l'intégration de Metco, acquise il y a un an. La division a également profité d'une bonne demande de la part du secteur automobile et des producteurs d'électricité.

«Une année après l'acquisition de Metco, le segment Surface Solutions est devenu notre plus grande division», a relevé Brice Koch, le directeur général français d'OC Oerlikon, cité dans le communiqué.

Les autres divisions d'OC Oerlikon ont en revanche cédé du terrain. Le segment Manmade Fibers (machines et composants pour l'industrie textile) a vu son chiffre d'affaires se contracter de plus d'un quart à 417 millions de francs.

Autres divisions à la peine

L'unité Drive Systems (systèmes de transmission) est également à la peine avec des revenus en baisse de 11,9% à 354 millions de francs. La division Vacuum, active dans les pompes à vide, affiche des ventes en repli de 4,7% à 183 millions.

Sur le seul deuxième trimestre, les entrées de commandes, le chiffre d'affaires et l'EBITDA sont ressortis quasiment stables, respectivement à 731 millions de francs, 781 millions et 132 millions. Le carnet de commandes s'est par contre contracté d'un cinquième à 614 millions.

En ce qui concerne la suite de l'exercice en cours, OC Oerlikon parle d'un environnement exigeant, s'attendant à une croissance aux Etats-Unis. En Asie et en Europe, le contexte demeure moins favorable. La demande devrait par ailleurs continuer à se révéler solide dans l'industrie aéronautique.

Objectifs confirmés

La direction du groupe a confirmé ses objectifs annuels, soit une croissance des ventes d'environ 5%, des entrées de commandes de quelque 10% ainsi qu'une marge EBITDA du niveau de celle de l'exercice précédent.

L'action OC Oerlikon évoluait dans le rouge mardi à la Bourse suisse, après la publication de résultats conformes dans les grandes lignes aux attentes du marché. Les analystes ont salué le fait que le groupe schwyzois soit parvenu à maintenir sa marge EBITDA à un niveau élevé, grâce notamment aux initiatives opérationnelles et à une gestion rigoureuse des coûts.

(ats)

Votre opinion