Actualisé 20.02.2018 à 08:05

LoisirsOffre CGN de ski à prix cassé en France: nous avons testé

«Le Matin» a embarqué à bord d’un bateau de la CGN pour explorer l’offre de ski à prix cassé proposée dans deux stations de France voisine.

par
Laurent Grabet
1 / 4
Traverser le Léman en 30 minutes pour aller skier en France voisine rend l'expérience plus dépaysante encore. D'autant que le trajet en bateau puis en bus menant d'Ouchy aux télécabines des Mémises ne prend que 1h15'. Soit moins de 30 minutes de plus que les trajets en voiture menant de Lausanne aux premières stations vaudoises et valaisannes. Les dispensables bouchons du retour en moins et le plaisir de pouvoir se lâcher sur l'apéro d'après-ski sans risque de perdre son bleu en plus… Cerise sur le gâteau: choisir d'aller explorer Thollon (ou Bernex) en semaine permet de croiser sur les quais CGN des frontaliers sur le chemin du travail et de mesurer ainsi pleinement sa chance.

Traverser le Léman en 30 minutes pour aller skier en France voisine rend l'expérience plus dépaysante encore. D'autant que le trajet en bateau puis en bus menant d'Ouchy aux télécabines des Mémises ne prend que 1h15'. Soit moins de 30 minutes de plus que les trajets en voiture menant de Lausanne aux premières stations vaudoises et valaisannes. Les dispensables bouchons du retour en moins et le plaisir de pouvoir se lâcher sur l'apéro d'après-ski sans risque de perdre son bleu en plus… Cerise sur le gâteau: choisir d'aller explorer Thollon (ou Bernex) en semaine permet de croiser sur les quais CGN des frontaliers sur le chemin du travail et de mesurer ainsi pleinement sa chance.

Sebastien Anex
C'est là la plus grosse (et bonne) surprise de notre test. Question ski pur, les 50 km de pistes de Thollon valent vraiment le détour. On s'attendait à une station exclusivement familiale, or il y en a en réalité pour tous les niveaux et pour tous les goûts, avec même un petit snowpark, une zone débutant et quelques goûteuses possibilités freeride. Thollon, c'est grosso modo l'équivalent de Leysin (VD) en termes de qualité de ski et de possibilités. L'orientation nord des pentes permet de jouir d'un enneigement très correct malgré l'altitude modérée (760 m-1974 m). Petit bémol: sur les onze remontées mécaniques, certaines sont vieillottes et ont un faible débit. Huit d'entre elles sont en effet de simples téléskis.

C'est là la plus grosse (et bonne) surprise de notre test. Question ski pur, les 50 km de pistes de Thollon valent vraiment le détour. On s'attendait à une station exclusivement familiale, or il y en a en réalité pour tous les niveaux et pour tous les goûts, avec même un petit snowpark, une zone débutant et quelques goûteuses possibilités freeride. Thollon, c'est grosso modo l'équivalent de Leysin (VD) en termes de qualité de ski et de possibilités. L'orientation nord des pentes permet de jouir d'un enneigement très correct malgré l'altitude modérée (760 m-1974 m). Petit bémol: sur les onze remontées mécaniques, certaines sont vieillottes et ont un faible débit. Huit d'entre elles sont en effet de simples téléskis.

Sebastien Anex
«Les pieds dans la poudreuse, les yeux dans l'eau». Le slogan historique de la station de Thollon est plus que jamais d'actualité, surtout à l'heure où un projet de restaurant panoramique donnant sur le lac Léman est sur le point de voir le jour à l'arrivée des télécabines des Mémises. Skier en admirant le Léman d'une telle hauteur est une expérience rare et jouissive. On peut certes y goûter depuis la Suisse, à Torgon (VS), Leysin (VD) ou encore aux Rochers-de-Naye (VD), mais bien plus brièvement et sur de courtes portions. De divers points du domaine skiable de Thollon, des panoramas atypiques sur les pourtant familières Alpes fribourgeoises, vaudoises et valaisannes raviront aussi les plus blasés.

«Les pieds dans la poudreuse, les yeux dans l'eau». Le slogan historique de la station de Thollon est plus que jamais d'actualité, surtout à l'heure où un projet de restaurant panoramique donnant sur le lac Léman est sur le point de voir le jour à l'arrivée des télécabines des Mémises. Skier en admirant le Léman d'une telle hauteur est une expérience rare et jouissive. On peut certes y goûter depuis la Suisse, à Torgon (VS), Leysin (VD) ou encore aux Rochers-de-Naye (VD), mais bien plus brièvement et sur de courtes portions. De divers points du domaine skiable de Thollon, des panoramas atypiques sur les pourtant familières Alpes fribourgeoises, vaudoises et valaisannes raviront aussi les plus blasés.

Sebastien Anex

La CGN le proclame, «l’autre rive n’a jamais été aussi proche». «Thollon-les-Mémises, entre ciel et lac», argue la station de ski haut-savoyarde. Les deux slogans disent vrai. Et la Communauté de communes Pays d’Évian Vallée d’Abondance a investi 7500 euros pour le faire savoir aux Vaudois, notamment en janvier dernier sur les bus des Transports publics lausannois («Le Matin» du 31 janvier). L’idée était de les inviter à traverser le Léman en bateau pour venir skier toute une journée en Pays de Gavot, à Thollon ou à Bernex, dès 32 fr. 10 (tarif enfant de moins de 13 ans), forfait et trajet compris.

Sur le papier, l’opération n’est financièrement guère rentable pour l’instant, mais la donne pourrait changer grâce au bouche-à-oreille. Car ceux qui ont testé la chose, comme nous ou comme Marie Jeanneret et son fiston Guillaume, moniteur de ski de profession, hier, en sont revenus conquis. «Cela faisait longtemps que je voulais aller explorer cette station, qui nous fait face depuis toujours, explique la quinquagénaire lausannoise.

L’occasion s’est présentée. J’ai adoré quitter mon domicile en métro sous la brume, prendre le bateau puis le bus et me laisser porter vers des pistes ensoleillées offrant une vue incroyable sur notre beau lac… Et c’est clair qu’à ce prix je reviendrai avec des copines dès que possible!»

107

Tel est le nombre de skieurs suisses qui a profité de l’offre depuis le début de saison, contre seulement 28 sur tout l’hiver dernier, d’après la CGN.

Infos

Offre valable tous les jours durant les vacances scolaires et les mercredis, samedis et dimanches hors vacances jusqu’au 1er avril. Cgn.ch/ski.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!