26.04.2018 à 08:27

Old Boys se retire, une chance pour les Romands?

Football

Le club bâlois a demandé sa relégation automatique en 1re ligue. Bavois et La Chaux-de-Fonds sont quasiment sauvés.

par
Tim Guillemin
Le stade de la Schützenmatte ne devrait plus accueillir de rencontres de Promotion League la saison prochaine.

Le stade de la Schützenmatte ne devrait plus accueillir de rencontres de Promotion League la saison prochaine.

Keystone

Le BSC Old Boys, qui se trouve juste au dessus de la barre en Promotion League (14e sur 16), a surpris tout le monde en diffusant un communiqué sur son site internet en ce milieu de semaine. En substance, le texte annonce sa demande de relégation automatique en 1re ligue, arguant du fait que la Promotion League coûte de plus en plus cher. Et qu'Old Boys n'a plus les moyens financiers d'y survivre.

Président de la 1re ligue, Romano Clavadetscher confirme avoir reçu un appel des dirigeants bâlois. «Ils m'ont informé de leur souhait par téléphone, mais nous n'avons pas encore reçu de document signé. Une fois que ce sera fait, nous communiquerons», explique le dirigeant.

La prudence est en effet de mise: tant que la relégation n'est pas entérinée, le club bâlois peut changer d'avis autant de fois qu'il le souhaite jusqu'à la date butoir. Une situation incroyable s'était ainsi produite en 2e ligue inter en 2016, lorsqu'un club saint-gallois, Sankt Margrethen, avait demandé la relégation administrative avant de se rétracter et de demander de conserver sa place. Mais vu que Dardania Lausanne, relégué sur le terrain, avait déjà été informé de son repêchage sur tapis vert, la ligue avait décidé de sauver les deux! En clair, tant que ce n'est pas officiel, rien n'est fait.

Viquerat: «Aucun relâchement»

La décision d'Old Boys semble cependant irrévocable. Il ne s'agit en effet pas du coup de tête d'un président, mais bien d'une décision argumentée et prise de manière collégiale. Si elle était confirmée, cette demande de relégation automatique en 1re ligue serait très bien accueillie par les clubs romands que sont Bavois (13e) et La Chaux-de-Fonds (15e), à la lutte avec Old Boys pour le maintien sportif.

D'un seul coup, Bavois prendrait en effet quinze points d'avance sur la barre (désormais juste au dessus d'United Zurich) et La Chaux-de-Fonds dix! A cinq matches de la fin du championnat, une telle avance offrirait certaines garanties, mais Jean-Michel Viquerat préfère rester prudent. «Tant que ce n'est pas officiel, je ne veux aucun relâchement dans mon équipe, commente le président du FC Bavois. On sait comment ça va, il peut y avoir des changements jusqu'au dernier moment. Je ne connais pas la situation à Old Boys, mais des retournements de situation, on en a déjà vécu.» De toute façon, le club nord-vaudois entend bien valider son maintien sur le terrain et nulle part ailleurs.

Du côté de La Chaux-de-Fonds, qui n'a gagné qu'un match en 2018, le soulagement est plus grand. Reste à savoir comment les Neuchâtelois, qui connaissent eux aussi certaines difficultés en coulisses, vont terminer leur saison. S'ils arrivent à assainir la situation et qu'ils assurent leur maintien, alors le retrait d'Old Boys leur aura été profitable à eux aussi.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!