Football: «On a gagné un match que l'on devait perdre»

Publié

Football«On a gagné un match que l'on devait perdre»

Après leur victoire contre la Slovénie, tous les joueurs suisses l'admettent: l'incroyable dénouement de Saint-Jacques ne doit pas occulter ce qui s'est passé avant le réveil helvétique.

par
Nicolas Jacquier
Bâle
Josip Drmic et Valon Behrami ont été les grands artisans du succès suisse.

Josip Drmic et Valon Behrami ont été les grands artisans du succès suisse.

Keystone

Tout à la joie de leur incroyable victoire (3-2 contre la Slovénie après avoir été menés 0-2 à la 78e...), les protégés de Petkovic avaient tous la lucidité de reconnaître le caractère irrationnel d'un tel dénouement.

«On a gagné un match que l'on devait perdre, convenait ainsi Admir Mehmedi. Je ne comprends pas ce qui s'est passé. Le football est incroyable, il est surtout fou quand il propose des scénarios pareils. A 2-0 pour les Slovènes et pendant une vingtaine de minutes, on n'arrivait plus à créer la moindre pression, à se montrer dangereux. Même le stade était devenu silencieux. C'est dire si peu d'entre nous y croyaient vraiment encore, soyons francs.»

«Fédérer encore plus le groupe»

Pour Valon Behrami aussi, ce dénouement venu de nulle part ne doit pas faire oublier les 80 premières minutes. «On a gagné un match incroyable, explique-t-il. Le 2-1 nous a donné une folle énergie. Mais on ne peut se contenter de rester sur le dernier quart d'heure. On doit aussi analyser nos erreurs et comprendre pourquoi cela n'a pas fonctionné avant (...) Un tel match ne peut que fédérer encore plus le groupe. Quand tu l'emportes dans ces conditions, cela concerne vraiment, y compris ceux qui n'ont pas joué. Ce qui n'est pas toujours le cas après une victoire normale...»

Après un décrassage matinal au Rankhof bâlois, la Suisse s'envolera ce dimanche pour Londres, où elle affrontera l'Angleterre mardi soir.

Ton opinion