Publié

CinémaOn a retrouvé le grand Tim Burton!

Après une série d’échecs artistiques, le réalisateur prodige des années 1990 revient avec le sobre et très réussi «Big Eyes».

par
Jean-Philippe Bernard
dr

Qu’il semble loin le temps où Tim Burton incarnait le nouveau Wonder Boy de Hollywood. Un Wonder Boy mal peigné, lorgnant la mode gothique, mais un Wonder Boy tout de même. Remontons une fois encore le temps jusqu’en 1989. C’est l’été et le jeune Burton, 31 ans à l’époque, relifte avec panache ce bon vieux Batman, superhéros qu’on n’avait jamais vu à pareille fête sur l’écran large. Jusque-là, le natif de Burbank, Californie, a réalisé deux longs-métrages: «Pee Wee» et «Beetlejuice». Deux ouvrages plébiscités avant tout par la critique. Avec «Batman», le gars dynamite le box-office et devient un phénomène devant lequel se prosternent les studios.

Votre opinion