On a visité la pension de «Dirty Dancing»

Publié

ReportageOn a visité la pension de «Dirty Dancing»

Lematin.ch s’est rendu en Virginie dans «la vraie» pension Kellerman, qui servira une nouvelle fois de décor pour la suite du film culte sorti il y a trente-cinq ans.

par
Malik Cocherel
(Pembroke (États-Unis))
1 / 6
Patrick Swayze et Jennifer Grey ont tourné dans «Dirty Dancing» en 1986.

Patrick Swayze et Jennifer Grey ont tourné dans «Dirty Dancing» en 1986.

imago images/Everett Collection
Le Mountain Lake Lodge a servi de décor à la pension Kellerman que l’on voit dans «Dirty Dancing» et s’apprête à accueillir le tournage de la suite du film, sorti en 1987.

Le Mountain Lake Lodge a servi de décor à la pension Kellerman que l’on voit dans «Dirty Dancing» et s’apprête à accueillir le tournage de la suite du film, sorti en 1987.

Mountain Lake Lodge
Le chalet de Bébé alias Jennifer Grey.

Le chalet de Bébé alias Jennifer Grey.

Mountain Lake Lodge

L’annonce a été faite par le studio Lionsgate au CinemaCon de Las Vegas, en avril dernier: Jennifer Grey va faire son grand retour à la pension Kellerman, dans la suite tant attendue de «Dirty Dancing». Du côté de la Virginie, la nouvelle a été accueillie avec beaucoup de joie et d’excitation. Trente-cinq ans après les premiers pas de danse de Johnny et Bébé, l’État du sud-Est des États-Unis se prépare à raviver la flamme du film culte porté par Patrick Swayze et Jennifer Grey.

Si l’histoire de «Dirty Dancing» se déroule dans les Catskills, dans l’État de New York, c’est plus au sud, en Virginie, que le défunt réalisateur Emile Ardolino avait posé ses caméras dans le cadre enchanteur du Mountain Lake Lodge (www.mtnlakelodge.com). Situé près de Pembroke, ce lieu de villégiature champêtre, qui domine la chaîne de montagnes Blue Ridge, a servi de décor à la fameuse pension Kellerman, durant l’automne 1986.

Réserver un an à l’avance

Trois décennies plus tard, ce même Mountain Lake Lodge s’apprête à accueillir la production de la suite de «Dirty Dancing». «Le tournage doit débuter au printemps 2023 pour une sortie du film prévue en février 2024», nous a annoncé la directrice du complexe hôtelier, Heidi Stone. Cette dernière n’a pas attendu l’annonce de Lionsgate pour entretenir la passion «Dirty Dancing» au sein du Mountain Lake Lodge.

Depuis quelques années, le resort organise des week-ends thématiques autour du film. Ces événements sont devenus tellement populaires qu’il faut généralement réserver sa place un an à l’avance. Il faut dire que les fans viennent du monde entier pour marcher dans les pas de Johnny et Bébé et vivre le «meilleur moment de leur vie» en Virginie.

Un vrai lieu de pèlerinage

Pour les inconditionnels, c’est clairement un voyage à faire au moins une fois dans son existence. Durant ces week-ends très courus, le Mountain Lake Lodge replonge les fans dans l’ambiance du film, à travers un concours de costumes pour élire la «meilleure Bébé» ou des cours pour apprendre à danser le mambo comme Johnny.

Les passionnés peuvent aussi «communier» devant leur film préféré projeté à la belle étoile, sur un écran géant planté devant le gazébo spécialement bâti pour «Dirty Dancing». Malgré toutes les années qui se sont écoulées depuis le tournage, rien ou presque n’a bougé au Mountain Lake Lodge. Le «chalet de Bébé», qui a hébergé la famille Houseman, est toujours là, tout comme le restaurant Harvest, qui a conservé le mobilier de 1986.

Un lac vidé de son eau

Une chose a changé: le lac. En 2008, le Mountain Lake, où Patrick Swayze et Jennifer Grey ont tourné la scène cultissime du porté, s’est mystérieusement vidé de son eau. En fouillant bien parmi les hautes herbes qui s’étendent à perte de vue dans le bassin du lac asséché, on peut retrouver les blocs de béton posés par la production pour permettre à Johnny et Baby de prendre un peu de hauteur.

D’ici au printemps 2023, le Mountain Lake va-t-il se remplir de nouveau, comme ce fût le cas brièvement en 2020? À l’époque du premier film, la production avait été confrontée à un tout autre défi. «Ils ont commencé à tourner en octobre, alors il a fallu recouvrir de peinture verte le feuillage jaunissant des arbres, pour donner l’impression qu’on était encore en plein été», raconte Rita McClenny.

Une excitation palpable

La présidente de l’Office du tourisme de Virginie a suivi de près la préparation – très courte - du film en 1986, et attend avec impatience le tournage de la suite. «Dirty Dancing a clairement aidé à faire connaître la Virginie dans le monde entier. Avec cette suite, nous avons une belle opportunité d’attirer encore les projecteurs sur la région», se félicite-t-elle.

«Je suis vraiment excité par ce retour. Il va y avoir beaucoup d’agitation autour de ce tournage, mais ça va être une expérience intéressante», renchérit Michael Porterfield. Aux fourneaux du restaurant Harvest depuis 1983, le chef de 65 ans a cuisiné des petits plats à l’équipe de «Dirty Dancing» et conduit Patrick Swayze sur sa moto Suzuki GR650. «Il avait besoin qu’on le dépose en ville, à Blacksburg, alors je l’ai embarqué derrière moi.»

Une mémoire à honorer

Décédé en 2009 d’un cancer du pancréas, Patrick Swayze n’a plus jamais remis les pieds au Mountain Lake Lodge après la sortie du film. Le nom de l’acteur a été gravé sur un rocher posté devant le lac. Les fans viennent s’y recueillir, quand ils n’ont pas la chance de pouvoir dormir dans la chambre 232 occupée par Swayze durant le tournage. De son côté, Jennifer Grey va revenir, pour la première fois, sur les lieux de ses premiers amours.

L’interprète de Baby avait passé son tour pour le décevant «Dirty Dancing: Havana Nights», présenté comme un préquel lors de sa sortie en 2004. Cette fois, elle sera impliquée en tant qu’actrice et productrice exécutive. «Jennifer Grey tient à ce que le film soit vraiment une suite du premier. L’histoire (ndlr.: qui se déroulera dans les années 90) sera forcément un peu différente, comme la musique, mais il y aura le même esprit et la même énergie», assure Rita McClenny.

Ton opinion