Publié

SuperstarOn a volé les affiches de Daïka!

La nouvelle mascotte du Corps des gardes-frontière suscite l'engouement. A tel point que des affiches ont été dérobées aux postes de douane !

par
Valérie Duby

L'adjudant Michel Bachar n'en revient pas. «On a volé les affiches de Daïka ! ». Daïka, c'est le nom de la nouvelle «égérie» du Corps des gardes-frontière (Cgfr), choisie pour la toute dernière campagne de recrutement : un berger allemand angora à croquer.

Agée de trois mois et demi, bientôt quatre, la chienne deviendra – quand elle sera grande – spécialiste dans la détection de drogue et la défense. Présentée comme une star dans le Matin il y a une quinzaine de jours, Daïka a tout de suite suscité l'engouement avec des articles dans toute la presse romande et même un passage sur la chaîne de télévision genevoise Léman bleu.

Salutations à Daïka !

L'engouement est tel que des gens s'arrêtent au poste frontière de Bardonnex – où Daïka est attribuée – pour la caresser. Si elle n'est pas au bout sa laisse, on demande de ses nouvelles. On transmet même des salutations… Plus ennuyeux, les affiches de la campagne de recrutement placardées aux postes de Veyrier, Pierre-Grand, Fossard, Perly, ont pour la plupart disparu ! «Nous en avions fait imprimer cent en format A1 et nous avons dû en recommander cent», explique Michel Bachar, chargé de communication au Cgfr. Nous envisageons d'en distribuer à certaines heures, cela évitera les vols !»

Premier bain de foule

Dans le cadre de sa formation – il faut que la chienne s'habitue à toutes les situations ! - , Daïka participera avec sa maîtresse Sabrina, sergent de son état, à la 46e foire-exposition de Modhac à la Chaux-de-Fonds (dans les locaux de Polyexpo) vendredi 1er novembre de 19h à 22 h. Elle sera ni plus ni moins l'invitée d'honneur du stand de l'administration fédérale des douanes. «Cinq cents affiches (format A3) seront offertes aux visiteurs.

Après les projecteurs, retour à une vie normale. Pour Daïka, le programme du week-end sera placé sous le signe du boulot avec un camp d'entraînement à Interlaken, en compagnie d'autres chiens détecteurs de stupéfiants.

Ton opinion