Publié

Avalanche«On garde un tout petit espoir»

Bloqués par les conditions météo, les secouristes ne savent pas encore quand ils pourront reprendre les recherches du randonneur emporté hier par une coulée sur les hauts de la station de Saint-Luc (VS).

par
Christine Schmidt
Vue depuis une piste de Saint-Luc.

Vue depuis une piste de Saint-Luc.

Keystone

«Les chances de le retrouver vivant sont faibles, mais on garde toujours un petit espoir.» La frustration est palpable dans la voix d’Augustin Rion, secouriste et chef «avalanches» de la société de remontées mécaniques de Saint-Luc (VS). C’est qu’il est pour l’heure impossible aux colonnes de secours de reprendre les recherches sur la coulée de neige qui a emporté hier en fin d’après-midi un randonneur sur les hauts de la station anniviarde ; les conditions météo ne le permettant pas. «Nous ne voulons pas prendre de risques ; et devons d’abord sécuriser les abords de l’avalanche», nous indique encore Augustin Rion. En fonction de l’évolution des conditions météo, les recherches pourront «peut-être être relancées à la mi-journée, sinon demain seulement».

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!