Danemark: On peut étudier «Beyoncé» à l'université!

Actualisé

DanemarkOn peut étudier «Beyoncé» à l'université!

Un professeur fan de la chanteuse a mis sur pied un cours particulier pour ses étudiants. Et c'est du sérieux!

par
K.A.
1 / 14
Le premier cliché des jumeaux Sir et Rumi aux cotés de leur mère qui pose telle une Madone.

Le premier cliché des jumeaux Sir et Rumi aux cotés de leur mère qui pose telle une Madone.

Instagram
Instagram
La diva a ébloui le public par son incroyable performance... Une sorte d'ode à la maternité.

La diva a ébloui le public par son incroyable performance... Une sorte d'ode à la maternité.

Dukas

Si vous êtes fan de Beyoncé et que vous vous ennuyez en cours, c'est peut-être le moment de vous expatrier au Danemark. La proposition du professeur de musicologie Erik Steinskog consistant à mettre en place un cours spécialement dédié à la chanteuse a séduit l'Université de Copenhague. Cette année, les étudiants pourront donc choisir cette option, pour autant que la matière les fasse vibrer.

«Beyoncé permet de faire un focus sur le féminisme afro-américain qu'elle distille dans tous ses albums, ses deux derniers notamment. Nous allons décortiquer ses performances, ses vidéos et autres, à travers une lecture analytique, afin de conduire nos étudiants sur les rives de l'afro-féminisme, un thème peu étudié au Danemark», a expliqué le professeur au Huffington Post.

En effet, avec son dernier album «Lemonade», l'épouse du rappeur Jay-Z est définitivement entrée dans la catégorie féministe. Et le professeur n'a pas manqué à le souligner: «C'est un chef-d'œuvre en la matière. L'album aborde les thématiques de la prise du pouvoir par les femmes et il met en scène de nombreuses collaboratrices».

Devenir un sujet d'étude... En voilà un joli cadeau pour la diva de la pop qui souffle, ce 4 septembre, ses 36 bougies. Non?

Evidemment, l'annonce de ce cursus n'a pas fait l'unanimité. Pour certains, la star n'est que le produit d'un système financier qu'il ne faut pas soutenir. «Vous pouvez bien sûr envisager Beyoncé sous l'angle du capitalisme, du fait que la chanteuse aux 200 millions d'albums ne serait que le produit d'un système financier bien rôdé, mais elle est bien plus intéressante que cela», s'est défendu Erik Steinskog.

Et d'ajouter: «Elle fait référence en permanence à ses racines culturelles, à la Louisiane, au Texas, à la Nouvelle Orléans. Elle évoque la culture des autres femmes qui ne sont pas dans la même condition. Elle ne s'est pas laissée manger par son nouveau statut, elle continue à parler aux classes populaires en sachant précisément de quoi leur vie est faite.»

Beyoncé - All Night

Beyoncé - Love Drought

Ton opinion