On teste le téléphone durable rêvé en Suisse
Publié

AndroidOn teste le téléphone durable rêvé en Suisse

Conçu dans le canton de Zoug et en Allemagne, fabriqué outre Rhin, le rephone veut réconcilie l’usager et sa conscience. Peut-il se le permettre?

par
Jean-Charles Canet
1 / 3
Le rephone activé. Il ne lui manque ici plus qu’une carte SIM.

Le rephone activé. Il ne lui manque ici plus qu’une carte SIM.

dr
Le rephone décapsulé. Ses entrailles révèlent l’existence d’une batterie amovible.

Le rephone décapsulé. Ses entrailles révèlent l’existence d’une batterie amovible.

dr
L’arrière du rephone. Outre une caméra double, on distingue un emplacement pour un lecteur d’empreintes digitales.

L’arrière du rephone. Outre une caméra double, on distingue un emplacement pour un lecteur d’empreintes digitales.

dr

Conçu dans le canton de Zoug par Recommerce AG, entreprise spécialisée dans l’achat, la vente et la réparation d’appareils numériques grand public, fabriqué en Allemagne et lancé au début du mois de mars 2022, le rephone est un smartphone dit vertueux. Vertueux car voulant donner une réponse à la question: «Pourquoi n’existe-t-il pas de smartphone développé en mettant l’accent sur la durabilité, la longévité et la réparation simple et peu coûteuse, et fabriqué en Europe dans des conditions équitables?»

L’appareil que nous avons la possibilité de tester depuis quelques jours exprime immédiatement sa particularité: outre le fait d’être protégé «par un emballage en papier à base d’herbe», on le découvre avec sa batterie amovible à part. On insère la batterie, on referme le boîtier avec sa coque en plastique recyclable et on allume le bousin. Un petit robot vert fait son apparition ce qui indique que nous avons à faire à un smartphone Android (OS version11) tout nu, dépourvu de surcouche logicielle contrairement aux modèles de marque asiatique. Ce n’est pas pour nous déplaire.

Avantage, lorsque la batterie commencera à défaillir, il sera aisé de la remplacer et de recycler l’ancienne. Inconvénient, le smartphone renonce à être aussi étanche que ses concurrents scellés dans des robes waterproof. Le compromis nous paraît acceptable.

Android bien né

Bien que privé de puce 5G pour cette première génération, le rephone a tous les attributs d’un smartphone Android bien né: réception 4G, wifi et Bluetooth, caméra avant et arrière, détecteur d’empreinte digitale et même reconnaissance du visage pour déverrouiller l’appareil. Il se recharge via une prise USB-C, le câble est fourni, pas le chargeur (sous entendu, utilisez ce que vous avez déjà à la maison). Sa sortie son par haut-parleur est correcte et on note la présence d’une entrée casque physique, chose qui devient rare.

À l’usage, le rephone nous paraît réactif, capable de faire tourner toutes les applications de notre vie numérique (personnelle et professionnelle) dont nous avons l’usage sur iOS. Bon point.

Par acquit de conscience, on lance aussi un jeu qui nous semble gourmand ( «Le seigneur des Anneaux – Appel aux armes»), ce dernier tourne à satisfaction ce qui est plutôt rassurant.

Pas de course à l’armement

Évidemment, le rephone ne participe pas à la course à l’armement qui oppose les iPhone aux divers modèles Android des grands fabricants asiatiques. Son prix – moins de 400 francs – l’atteste. L’avoir soumis à un test de performance (en compétition avec un iPhone 12 Pro) ne lui est guère favorable.

Il n’empêche que le rephone reste un appareil capable, plutôt joli, du moins pas honteux à l’exhibition, doté d’un grand écran dont la luminosité maximale est un tantinet inférieure aux navires amiraux concurrents. Son autonomie nous a paru en revanche satisfaisante.

Les budgets serrés et ceux qui ne sont pas aveuglés par les lumières de la mode y trouveront, on en est désormais sûr, leur compte.

On ajoute à ce bilan positif la gommette de l’honnête transparence à Recommerce AG qui reconnaît qu’il «ne peut pas encore y avoir de rephone sans fournisseurs asiatiques». Une dépendance pour certains composants clés regrettée que le fabricant souhaite voir se réduire.

Appareil testé: rephone RP1. Mémoire: 128 Go. Capacité batterie: 4500 mAh. Mémoire extensible à 512 Go. Réseau mobile 4G. Résolution caméra: 64 Mpx. Caméra frontale: 16 Mpx. En vente sur vendre.ch

Votre opinion

1 commentaire