Publié

BasketballOn triche sur les parquets en Autriche

Après le football, le basket est visé par des matches truqués. En Suisse, le président Giancarlo Sergi est très vigilant.

par
Sport-Center
Des joueurs de Graz ont été arrêtés.

Des joueurs de Graz ont été arrêtés.

On triche toujours en Autriche! Après le football, où de nombreux matches avaient été truqués en 2013, c’est le basket qui est désormais visé.

Un scandale vient d’éclater dans la ligue de nos voisins. Cinq joueurs américain, croate et slovène ont été arrêtés ce lundi pour fraude présumée aux paris. Cela concernerait entre quatre à cinq matches du club de Bundesliga d’UBSC Graz a déclaré un porte parole du parquet de la capitale de la province de Styrie.

C’est début janvier que des premiers signes sont apparus où des défaites du club de Graz semblait suspect, ce qui a poussé la Fédération a sollicité la police criminelle fédérale (BKA), autorité autorisée à enquêter sur des soupçons de rencontres manipulées.

«C'est une mauvaise journée pour les sports autrichiens», a déclaré Michael Fuchs, manager d’un club qui existe depuis 40 ans et vraiment touché par cette affaire de corruption. Selon le dirigeant, l'association autrichienne de basket avait pourtant fait un effort particulier l'année dernière pour rendre le sport plus populaire dans le pays de Mozart.

On se souvient que vingt joueurs de football, en activité ou en retraite, avaient été entendus comme prévenus par la police autrichienne, dans le cadre d'une enquête sur des soupçons de matches truqués, procédant à des perquisitions dans les régions viennoise, de Carinthie, de Basse-Autriche et de Salzbourg. Ils se disaient victimes d'un chantage de la mafia des paris sportifs. Soupçonné d'être derrière ce chantage, l’ancien international autrichien Sanel Kuljic, qui a évolué dans le championnat autrichien de 1re division dans les années 2000, avait été placé en détention provisoire.

Le marché suisse est surveillé

S’il n’était pas au courant de ce nouveau cas en Autriche, Giancarlo Sergi, président de Swiss Basket, est très attentif à ce phénomène qui pourrait également arriver sur nos parquets. «On a un code conduite en place et on fait de la prévention dans les clubs, explique le dirigeant, conscient des soucis potentiels. On est vigilant, d’autant plus que je travaille dans ce domaine depuis peu. Je suis employé par une organisation qui lutte justement contre les paris truqués. Alors oui, je surveille vraiment le marché suisse en collaboration avec nos membres qui sont les loteries nationales et internationales. On contrôle les cotes pour repérer des résultats suspects. Si Federer perd 6-0 6-0 6-0 contre le 100e mondiale on va enquêter. S’il n’y a pas de circonstances atténuantes comme une maladie, on lancera ensuite la police sur le coup.»

Christian Maillard

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!