Euro 2020 - «On va définitivement être craints par tout le monde»
Publié

Euro 2020«On va définitivement être craints par tout le monde»

Le Gallois Daniel James a une foi aveugle dans sa sélection du Pays de Galles, qui débutera l'Euro samedi face à la Suisse.

par
Robin Carrel
(Bakou)
Daniel James en plein effort.

Daniel James en plein effort.

AFP

Appelez ça de l'ambition. Ou de la communication... Daniel James est très heureux d'être avec son équipe nationale et ne boude pas son plaisir. L'ailier de Manchester United âgé de 23 ans voit les choses en grand et ne sent surtout pas ses «Dragons» inférieurs aux autres formations de la poule A de ce championnat d'Europe: la Suisse, qu'elle défiera samedi à Bakou, l'Italie et la Turquie.

«Pour nous, c'est juste génial que tout le monde soit ainsi en santé, a-t-il d'abord apprécié, visant surtout les deux stars fragiles que sont Gareth Bale et Aaron Ramsey. Je sais que l'Euro devait avoir lieu l'année dernière et tout le monde était dégoûté de ce report. Mais c'était une bonne chose pour nous. Du coup, tout le monde est d'aplomb en 2021. On a une équipe complète et nous sommes tous très impatients d'y aller.»

«On va définitivement être craints par tout le monde, a-t-il ajouté, un peu présomptueux. Qui que le coach décide d'aligner au niveau offensif, on a un toujours bon groupe. David Brooks et Aaron Ramsey ont longtemps été blessés ces deux dernières années, mais ils ont été incroyables à chaque fois qu'ils ont pu être dans l'équipe. J'ai joué qu'une ou deux fois avec Aaron, dont une fois contre la Hongrie et il en avait mis deux…»

Selon la presse galloise, la troupe coaché par Robert Page devrait démarrer contre la Suisse avec trois éléments offensifs. Gareth Bale et Daniel James sur les côtés, avec Aaron Ramsey en "faux neuf" entre les deux. Celui qui a remplacé au pied levé la légende Ryan Giggs - qui se prépare à comparaître en justice pour des accusations de violences conjugales et risque la prison - a tâtonné ces dernières semaines et semble avoir choisi son schéma pour faire briller ses rares stars.

«On joue un peu différemment que ce qu'on peut connaître en club, a comparé James. C'est quelque chose que j'ai pu mûrir depuis que j'ai intégré cette équipe, il y a deux ans et demi ou trois ans. Ici, je travaille sur les centres des deux pieds tous les jours. Quand j'étais jeune, à Swansea, je fournissais plutôt des passes décisives avec ma patte gauche. Aujourd'hui, ça me permet de permuter avec Gaz (ndlr: Gareth Bale).»

Un optimisme qui tranche tout de même un peu avec les deux derniers matches amicaux livrés par les Gallois, juste avant l'Euro. Ils ont d'abord été étrillés 3-0 en France, mais en jouant une heure à dix contre onze, c'est vrai. Ils ont ensuite enchaîné sur un nul 0-0 contre l'Albanie, après n'avoir cadré que deux frappes de la rencontre.

Votre opinion