Football: «On va dire que c'est un peu dommage...»

Publié

Football«On va dire que c'est un peu dommage...»

Brentford, club anglais de deuxième division, a exigé de ne pas jouer à Saint-Prex samedi face au LS. Le président du club vaudois de 2e ligue regrette.

par
Tim Guillemin
Saint-Prex n'aura finalement pas droit à son «affiche internationale».

Saint-Prex n'aura finalement pas droit à son «affiche internationale».

«On pensait que notre terrain était un billard. Il faut croire que ce n'est pas le cas. Ou pas assez pour Brentford, en tout cas...» Stéphane Porzi, président d'Amical Saint-Prex (et municipal dans la commune vaudoise), est un peu déçu en ce jeudi après-midi. Pas de colère dans la voix du président, qui est resté très calme tout au long du téléphone. Mais une certaine frustration, quand même.

«Ce devait être une belle fête»

Le club anglais de deuxième division, en stage à Divonne-les-Bains toute la semaine, devait jouer samedi face au Lausanne-Sport à Saint-Prex. «Ce devait être une belle fête. Lausanne, le grand club du canton, contre une équipe anglaise professionnelle, c'était une jolie affiche. En tout cas, on était très fiers de l'accueillir», continue Stéphane Porzi. Hélas, des représentants de Brentford sont venus en repérage à Saint-Prex et ont exigé que le match soit déplacé à Divonne.

«Ils sont venus deux fois. On a discuté, mais rien à faire. Ils n'ont pas voulu jouer chez nous. Peut-être qu'ils ont été surpris par l'absence de tribunes, je ne sais pas. Notre terrain est magnifique, on a beaucoup travaillé dessus, mais c'est vrai qu'il n'est pas parfait comme celui d'une équipe professionnelle. Il y a des petits trous, mais rien de bien grave. On a accueilli Servette notamment et il n'y a eu absolument aucune plainte. Bâle peut venir jouer demain sans problème. On va dire que c'est un peu dommage...», enchaîne le président.

Le Lausanne-Sport pas du tout content

Rien à faire, donc. Brentford a dit non et a imposé sa loi. Le Lausanne-Sport s'est immédiatement désolidarisé du club anglais, publiant un long communiqué de presse sur son site internet. «Cette modification intervient de manière tardive et contre la volonté du FC Lausanne-Sport», a notamment écrit le club vaudois.

«La décision de déplacer ce match est due aux réserves émises par le Brentford FC quant à la qualité des infrastructures présentes à Saint-Prex. Une opinion que le FC Lausanne-Sport ne partage pas et qu'il déplore. Le Lausanne-Sport FC revendique le choix qui était le sien de maintenir ce match du côté de Saint-Prex. La Direction du club tient d'ailleurs a remercier tant les autorités communales que le FC Amical Saint-Prex pour leur précieuse collaboration et pour leur compréhension et tient à s'excuser au nom de l'organisateur et vis-à-vis de ses supporters pour cet imbroglio», a encore communiqué le club vaudois.

En plus, le match va se jouer à huis clos

Au final, tout le monde est perdant dans cette histoire (sauf Brentford) puisque cette rencontre se disputera finalement à huis-clos! Les supporters du LS seront donc privés de la dernière rencontre de préparation de leur équipe et le club de Saint-Prex aura un certain manque à gagner du fait du déplacement du match. «Les entrées n'étaient de toute façon pas pour nous. Mais on aurait gagné des sous avec la buvette. Allez, tout ça n'est pas très grave. On va envoyer tout le monde à la piscine à la place», sourit Stéphane Porzi, qui a tout de même prévu de faire le déplacement à Divonne, «pour voir si vraiment la pelouse est meilleure que chez nous!»

Ton opinion