14.04.2013 à 09:25

MédecineOn vit très bien avec un bout de poumon en moins

Le pape François s’est fait retirer un lobe pulmonaire dans sa jeunesse.

par
Elodie Lavigne. En collaboration avec www.planetesante.ch

En Suisse, environ neuf cents personnes subissent chaque année une intervention chirurgicale du thorax, à l’image du pape François, à qui on a enlevé un lobe de poumon à la fin des années 50. Qu’est-ce qu’un lobe pulmonaire? «Nos poumons sont formés de plusieurs lobes: deux pour le poumon gauche et trois pour le droit, chacun étant séparé par des «feuillets de viscères». Ces entités, pareilles à des soufflets qui communiquent entre eux, ont leurs propres voies aériennes, leurs artères et leurs veines», explique le professeur Laurent Nicod, médecin-chef à l’Unité de pneumologie du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV). Quelle est leur fonction? «C’est le lieu même où se font les échanges gazeux, c’est-à-dire où l’air entre en contact avec le sang et lui permet de s’oxygéner et d’éliminer son gaz carbonique», répond Pierre-Olivier Bridevaux, médecin adjoint agrégé au Service de Pneumologie des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG).

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!