06.10.2020 à 18:09

ZurichOnze ans de prison pour trafic de drogue et blanchiment

La justice zurichoise a condamné, mardi, un homme qui a réussi à réaliser un chiffre d’affaires de plus de 37 millions de francs, dans le trafic de stupéfiants entre 2010 et 2016.

Selon l’acte d’accusation, le prévenu a blanchi environ cinq millions de francs générés par la vente de cannabis en investissant dans des entreprises.

Selon l’acte d’accusation, le prévenu a blanchi environ cinq millions de francs générés par la vente de cannabis en investissant dans des entreprises.

keystone

Un homme de 41 ans a été condamné mardi par le tribunal cantonal zurichois à 11 ans de prison pour trafic de drogue et blanchiment d’argent. Entre 2010 et 2016, l’accusé et ses complices ont revendu plus de sept tonnes de cannabis et réalisé un chiffre d’affaires de plus de 37 millions de francs.

Selon l’acte d’accusation, le prévenu a blanchi environ cinq millions de francs générés par la vente de cannabis en investissant dans des entreprises. La drogue provenait de l’étranger et de cultures en Suisse.

Le procureur a requis onze ans de prison, soit la même peine que celle infligée en première instance. Le jugement n’est pas encore entré en force. L’accusé avait fait recours contre le jugement de première instance. Il est en détention préventive depuis son arrestation en 2016.

«Vague» et «arbitraire»

La défense a contesté les chiffres du procureur sur la quantité de drogue vendue et sur l’argent empoché. Elle estime aussi que l’acte d’accusation est «vague» et «arbitraire». Dans une telle situation, la défense est impossible.

A titre d’exemple, l’avocat du prévenu a évoqué les plantations en Suisse. Elles n’ont fourni que 220 kilos de marijuana et non quatre tonnes comme l’affirme le procureur. Le chiffre d’affaires réalisé grâce à la vente de cette drogue s’élevait donc à un peu plus d’un million de francs, estime la défense.

L’avocat a plaidé pour une peine de 36 mois de prison. Il a aussi exigé la libération immédiate de son client qui est en détention depuis quatre ans et demi.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!