Publié

TennisOpen d’Australie: on se dirige vers un report

La première levée du Grand Chelem 2021 devrait être repoussée d’une ou deux semaines. C’est «très probable», a confirmé le ministre des Sports de l’État de Victoria.

Il va probablement falloir patienter avant de pouvoir pénétrer à Melbourne Park en début d’année prochaine.

Il va probablement falloir patienter avant de pouvoir pénétrer à Melbourne Park en début d’année prochaine.

AFP

Un report d’une ou deux semaines de l’Open d’Australie, censé débuter le 18 janvier, est désormais «très probable» en raison des restrictions liées à la lutte contre la pandémie de Covid-19, a déclaré mercredi Martin Pakula, le ministre des Sports du gouvernement de l’État de Victoria.

«Je continue de penser qu’il est beaucoup plus probable que ce soit un délai plus court que plus long», a immédiatement nuancé M. Pakula.

Alors que des «négociations très complexes» sont toujours en cours, il s’est dit convaincu que le premier tournoi du Grand Chelem de la saison se déroulerait début 2021.

Melbourne au cœur de la deuxième vague

Depuis huit mois, l’Australie a fermé ses frontières aux non-résidents et déconseille à ses ressortissants de se rendre à l’étranger. Melbourne, la ville où se déroule chaque année le tournoi de tennis, a été l’épicentre de la deuxième vague de la pandémie en Australie, et sort tout juste de plusieurs mois de confinement.

Initialement, le directeur général de la Fédération australienne de tennis – et patron de l’Open d’Australie – Craig Tiley souhaitait une arrivée des joueurs dans le pays à la mi-décembre, afin qu’ils puissent effectuer leur quarantaine de 14 jours avant de participer aux tournois de préparation au Grand Chelem.

Mais ce projet a été remis en question par le Premier ministre de l’État de Victoria, Dan Andrews, rappelant que Melbourne avait été au cœur de la deuxième vague épidémique en Australie.

Le chef du gouvernement régional souhaiterait que les joueurs n’arrivent qu’à partir de début janvier, ce qui rendrait pratiquement impossible la tenue de l’ATP Cup et de plusieurs autres tournois de préparation. Dimanche, M. Tiley avait indiqué que des décisions au sujet de l’Open d’Australie seraient «bientôt» prises.

La question d’autoriser les joueurs à s’entraîner lors de leur période de quarantaine continue de faire l’objet de discussions.

«Nous devons juste être patients et accepter la situation. C’est difficile pour tout le monde», a déclaré samedi le numéro 2 mondial Rafael Nadal. «Nous devons être flexibles et trouver un moyen de jouer autant de tournois que possible l’an prochain», a ajouté le Majorquin.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
9 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

moi même

25.11.2020 à 11:47

Tant mieux, ça laissera 2 semaines de plus à Yann Marti pour se préparer... tremblez Nadal, Djoko ...

Etasseur

25.11.2020 à 11:38

Déplacer le tournoi de 2 semaines n'est pas lié à la saisonnalité du coronavirus, n'importe quel élève ayant eu un cours de géographie dans sa vie sait qu'on sera toujours en été en Australie. Le problème est la gestion des tournois dits de préparation, en clair une histoire de gros sous et d'influence, Melbourne étant redevenu un centre important après avoir dû céder la place à Sidney durant près de 2 décennies. En revanche on mesure désormais le danger d'un trop grand relâchement en été, le vaccin n'étant pas encore une garantie suffisante

NBA

25.11.2020 à 10:38

Vu le niveau du Tennis depuis la reprise ça n'est pas plus mal..Même si l'australie REVIT à nouveau sans trop de contraintes.