Arrestations: Opération antiterroriste en Australie

Actualisé

ArrestationsOpération antiterroriste en Australie

La police fédérale australienne a arrêté deux personnes soupçonnées d'être inspirées par le groupe Etat islamique.

Des policiers australiens devant le café Lindt, à Sydney, le 17 décembre 2014. Une prise d'otage avait fait 3 morts.

Des policiers australiens devant le café Lindt, à Sydney, le 17 décembre 2014. Une prise d'otage avait fait 3 morts.

Reuters

Deux hommes ont été arrêtés jeudi à Sydney au cours d'une opération antiterroriste, a annoncé la police australienne, qui est en état d'alerte depuis des mois devant la possibilité d'attentats djihadistes .

«Deux personnes ont été arrêtées par l'unité antiterroriste de Sydney dans le cadre de l'opération Appleby», a indiqué la police fédérale australienne, qui n'a pas donné d'autres précisions immédiatement et a annoncé la tenue d'une conférence de presse plus tard dans la journée de jeudi. Selon un quotidien de Sydney, le Daily Telegraph, l'un des suspects est âgé de 15 ans.

Dans le cadre de l'opération Appleby, les autorités australiennes enquêtent sur des personnes soupçonnées d'être impliquées dans des actes ou des projets d'actes de terrorisme en Australie, des voyages en Syrie ou en Irak et le financement d'organisations terroristes.

Individus inspirés par le groupe Etat islamique

Canberra est préoccupé par la possibilité d'attaques d'individus isolés inspirés par des organisations telles que le groupe Etat islamique (EI), qui contrôle de vastes parties de la Syrie et de l'Irak.

L'Australie a renforcé son état d'alerte antiterroriste il y a plus d'un an, a adopté une nouvelle législation dans le domaine de la sécurité et a mené une série d'opérations antiterroristes.

La plus récente a eu lieu en octobre dernier à la suite du meurtre d'un employé de la police. Quatre personnes ont été arrêtées au cours de raids coordonnés menés par plus de 200 policiers dans plusieurs bâtiments à Sydney.

Six attentats déjoués

Parmi les quatre personnes arrêtées figurait celui qui est soupçonné de ce meurtre, Farhad Jabar, âgé de 15 ans.

Selon le gouvernement, six attentats ont été déjoués en Australie au cours de l'année écoulée. Mais d'autres ne l'ont pas été.

Les dernières arrestations interviennent ainsi quelques jours après les cérémonies qui ont marqué le premier anniversaire de la prise d'otages commise par Man Haron Monis, un homme d'origine iranienne au passé violent, dans le café Lindt de Sydney.

La prise d'otages, qui avait duré 17 heures, avait choqué l'Australie. Monis avait contraint ses otages à déployer sur la vitrine du café un drapeau noir où était inscrite en caractères arabes la shahada, la profession de foi musulmane, un drapeau souvent arboré par des groupes djihadistes .

Monis et deux otages avaient été tués lorsque la police avait donné l'assaut.

(AFP)

Ton opinion