France - Ophélie Winter tacle l’émission de Cyril Hanouna
Publié

FranceOphélie Winter tacle l’émission de Cyril Hanouna

La chanteuse aimerait bien travailler à la télévision, mais explique qu’elle refuserait de participer à «Touche pas à mon poste».

Ophélie Winter a fait plusieurs plateaux télévision cette dernière semaine, dont celui de «Quotidien» ci-dessus.

Ophélie Winter a fait plusieurs plateaux télévision cette dernière semaine, dont celui de «Quotidien» ci-dessus.

capture d’écran

Avec son livre «Résilience» paru le 2 juin dernier, Ophélie Winter est de retour dans les médias. Elle parle notamment des dernières rumeurs à son sujet ou encore des abus reçus de la part de son oncle quand elle était jeune. Interrogée par «20 minutes», elle a expliqué être intéressée par une potentielle carrière à la télévision: «Un truc marrant, je ne veux que rigoler! Si je le fais avec des potes et que c’est sympa… Mais pas Hanouna hein! Qu’on soit bien clair… Ce n’est pas pour dire de la merde sur les gens. Mais un truc nouveau, sympa… La télé, j’adorerais.»

Elle avoue également vouloir travailler en tant qu’actrice: «J’adorerais aussi faire une série parce qu’en plus dans ma tête, j’ai besoin d’avoir une niche, de savoir que je vais travailler trois mois et après être libre. Là, j’étais trop dans le wild, après il fallait que je me cache, c’était compliqué, c’était un peu comme une chasse à l’homme ces deux dernières années.» Un avenir dans le paysage audiovisuel est donc envisageable pour l’artiste, bien décidée à reprendre sa vie en main.

«Ils m’ont massacrée, ça a été horrible à lire»

Ophélie Winter est aussi revenue sur sa relation avec la presse. Ainsi que les potentielles difficultés à faire la promotion de son ouvrage en raison de ses précédentes mésaventures avec ces derniers: «Il y a les torche-culs et la presse. Ils m’ont massacrée, ça a été horrible à lire, et Dieu sait que je n’ai pas tout lu. Ça m’a tuée, un tel acharnement sur une personne. J’étais partie depuis dix ans. C’était quoi leur délire? Et pourquoi avaient-ils décidé de dire que j’habitais dehors? Mais je ne mélange pas tout.»

(LeMatin.ch)

Votre opinion