Publié

RussieOpposants interpellés en marge de l'investiture de Poutine

Les interpellations d'opposants se poursuivent en marge de l'investiture de Vladimir Poutine.

Opposant interpellé à Moscou.

Opposant interpellé à Moscou.

AFP

La police de Moscou a annoncé les interpellations lundi de 120 militants d'opposition qui tentaient de manifester contre l'investiture à la présidence de l'homme fort de la Russie, Vladimir Poutine.

Dimanche, plus de 400 personnes ont été interpellées.

«La situation dans la ville est calme dans l'ensemble. Dans le centre, 120 personnes dont (un leader de l'opposition) Boris Nemtsov ont été interpellées pour avoir essayé de manifester sans autorisation», a indiqué la police moscovite dans un communiqué.

La police a assuré que ces personnes seront «mises en garde contre le caractère inacceptable du trouble à l'ordre public, après quoi elles seront relâchées».

Foule dispersée sans ménagement

Dimanche, les forces de l'ordre avaient déjà dispersé sans ménagement une foule de manifestants venus dénoncer le retour de Vladimir Poutine à la présidence, estimant que son élection en mars avait été entachée d'importantes fraudes.

Plus de 400 personnes avaient alors été interpellées, et des dizaines blessées, dont 29 policiers, dans ces heurts en plein centre-ville de Moscou, non loin du Kremlin.

Vladimir Poutine avait laissé en 2008 la présidence à son dauphin, Dmitri Medvedev, faute de pouvoir exercer un troisième mandat consécutif. Il est cependant resté le véritable homme fort du pays au poste de premier ministre. Les deux hommes avaient annoncé en septembre qu'ils échangeraient leurs fonctions à l'occasion de la présidentielle de 2012.

(ats)

Votre opinion