Publié

Vol de billetsOrell Fussli n'a pas fini de se mordre les doigts

Le vol de billets de banque intervient au pire moment pour le spécialiste zurichois de l'impression. Sa réputation s'en trouve entachée alors que le groupe se bat contre les chiffres rouges.

par
Pascal Schmuck
Zurich
1 / 4
Ce sont des billets de 1000 francs qui ont été volés mais ils sont dépourvus de marques de sécurité.

Ce sont des billets de 1000 francs qui ont été volés mais ils sont dépourvus de marques de sécurité.

Keystone
L'Agence britannique de lutte contre la grande criminalité organisée a signalé en octobre 2012 à la Police judiciaire fédérale qu'un bureau de change londonien échangeait des billets de 1000 francs suisses douteux.

L'Agence britannique de lutte contre la grande criminalité organisée a signalé en octobre 2012 à la Police judiciaire fédérale qu'un bureau de change londonien échangeait des billets de 1000 francs suisses douteux.

Keystone
Le montant des billets volé atteint 1,8 million de francs mais ils sont inutilisables car il manque des repères de sécurité. Orell Fussli fait partie des principaux imprimeurs du pays.

Le montant des billets volé atteint 1,8 million de francs mais ils sont inutilisables car il manque des repères de sécurité. Orell Fussli fait partie des principaux imprimeurs du pays.

Keystone

Le nom d'Orell Füssli inspirait auparavant la confiance dans le secteur très pointu de l'impression de sécurité, comme les billets de banque. Mais çà, c'était avant le vol, comme le reconnaît la porte-parole du groupe Daniela Diethelm. «C'est un coup à notre réputation, c'est incontestable.» D'autres se montrent encore plus durs: «C'est une véritable catastrophe pour l'image d'Orell Füssli, oui!»

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!