Afrique du Sud: Oscar Pistorius fait appel de sa peine doublée

Publié

Afrique du SudOscar Pistorius fait appel de sa peine doublée

L'ex-champion a été condamné à treize ans et cinq mois de prison pour l'assassinat de sa compagne Reeva Steenkamp.

1 / 137
En appel, Oscar Pistorius est condamné à 13 ans et 5 mois de prison contre six ans en première instance. La peine est doublée. (Vendredi 24 novembre 2017)

En appel, Oscar Pistorius est condamné à 13 ans et 5 mois de prison contre six ans en première instance. La peine est doublée. (Vendredi 24 novembre 2017)

AFP
Le parquet sud-africain va réclamer vendredi une peine plus lourde pour l'athlète paralympique Oscar Pistorius. Il juge «scandaleusement clémente» sa condamnation à six ans de prison pour le meurtre de sa compagne. (Mercredi 1 novembre 2017)

Le parquet sud-africain va réclamer vendredi une peine plus lourde pour l'athlète paralympique Oscar Pistorius. Il juge «scandaleusement clémente» sa condamnation à six ans de prison pour le meurtre de sa compagne. (Mercredi 1 novembre 2017)

Keystone
La famille d'Oscar Pistorius va porter plainte contre les auteurs du film «Oscar Pistorius: Blade Runner Killer», consacré au meurtre de sa petite-amie et du procès qui a suivi. A ses yeux, le long-métrage «déforme la vérité». (Mardi 3 octobre 2017)

La famille d'Oscar Pistorius va porter plainte contre les auteurs du film «Oscar Pistorius: Blade Runner Killer», consacré au meurtre de sa petite-amie et du procès qui a suivi. A ses yeux, le long-métrage «déforme la vérité». (Mardi 3 octobre 2017)

AFP

Oscar Pistorius a saisi la Cour constitutionnelle pour faire appel de sa condamnation à treize ans de prison pour le meurtre de sa compagne, a-t-on appris auprès de l'avocat de la famille de sa victime. Fin novembre, l'ancien roi des stades amputé des deux jambes, avait vu sa peine de prison passer de six à treize ans de prison, après un appel du parquet.

Le champion paralympique sud-africain a abattu de quatre balles sa petite amie, le mannequin Reeva Steenkamp, en février 2013 dans sa maison ultra-protégée de Pretoria. Il a toujours plaidé la méprise: il était persuadé, affirme-t-il, d'avoir tiré sur un voleur en visant la porte des toilettes dans laquelle se trouvait en fait la top model.

L'avocate de la famille Steenkamp a confirmé que le condamné avait saisi la plus haute instance judiciaire du pays, la Cour constitutionnelle. «Nous respectons la loi. C'est le droit constitutionnel d'Oscar Pistorius de faire appel de sa condamnation. La justice doit suivre son cours», a déclaré Tania Koen. Un an avant le drame, Oscar Pistorius était devenu une star mondiale en s'alignant avec les valides aux 400 mètres des Jeux olympiques de Londres.

Il purge actuellement sa peine dans la prison d'Atteridgeville près de Pretoria, adaptée pour les personnes handicapées. Début décembre, il a été légèrement blessé lors d'une rixe liée à l'utilisation d'un téléphone public dans l'établissement pénitentiaire.

(ats)

Ton opinion