02.01.2018 à 07:41

Ski alpin-Coupe du mondeOslo: deux Suissesses sur le podium

Wendy Holdener n'a été battue qu'en finale par Mikaela Shiffrin. Meilleur résultat en Coupe du monde pour Mélanie Meillard (3e).

Wendy Holdener (à g.) et Mélanie Meillard (à dr.) entourent Mikaela Shiffrin sur le podium d'Oslo.

Wendy Holdener (à g.) et Mélanie Meillard (à dr.) entourent Mikaela Shiffrin sur le podium d'Oslo.

Keystone

Le City Event d'Oslo (NOR) a été d'une logique implacable, en consacrant le Suédois Andre Myhrer, un pur spécialiste de slalom parallèle, ainsi que l'Américaine Mikaela Shiffrin, qui continue de survoler la Coupe du monde. Wendy Holdener a terminé deuxième derrière le phénomène et Mélanie Meillard, troisième, a décroché son tout premier podium.

La moue de Wendy Holdener dans l'aire d'arrivée en disait long. La Schwytzoise a certes été battue par un prodige qui, avec désormais 37 victoires en Coupe du monde, est sixième du classement historique à égalité avec l'Autrichienne Marlies Schild. Il sagit déjà du sixième succès de la skieuse du Colorado cette saison, ce qui la rapproche encore un peu plus du plus record de quatorze courses remportées en 1988/89 par Vreni Schneider.

Reste que Holdener a tellement manqué son départ lors de la première manche de la finale - pourtant bouclée à un centième seulement de Shiffrin - qu'elle doit forcément avoir un goût d'inachevé en bouche. La Schwytzoise a en revanche terminé à 0''17 de l'Américaine sur le second duel.

On savait que le podium ouvrirait un jour ses bras à Mélanie Meillard, c'est désormais chose faite. La Valaisanne de 19 ans, sortie en demi-finale par Holdener, a pris la mesure de la Suédoise Frida Hansdotter pour s'offrir ce cadeau, quelques minutes après s'être déjà offert le luxe d'éliminer la Slovaque Petra Vlhova.

Troisième Suissesse engagée dans le brouillard d'Oslo, Denise Feierabend a perdu d'entrée contre l'Allemande Lena Dürr. Elle se classe neuvième.

Moins de réussite pour l'équipe de Suisse masculine, qui a dû se contenter des deux places en quart de finale (cinquième place ex aequo) pour Daniel Yule et Luca Aerni. Une déception pour Yule surtout, dont la puissance a fait belle impression sous les projecteurs norvégiens mais qui est parti à la faute dans son deuxième duel face à l'Allemand Linus Strasser, alors qu'il avait la qualification à portée de spatule.

Véritable maître dans l'art du slalom parallèle, le Suédois Andre Myhrer a enfin remporté un City Event. L'Autrichien Michael Matt a terminé deuxième et Strasser troisième. Ce succès doit avoir une saveur particulière pour Andre Myhrer. Et pas seulement parce que le Suédois, vainqueur du globe du slalom en 2012, est devenu le deuxième skieur le plus victorieux de son pays (8), devant Fredrik Nyberg (7), à des années-lumière du recordman absolu Ingemar Stenmark (86). Non, pas seulement. Myhrer passe tellement pour être un spécialiste de l'exercice que son style de boxeur est copié par de plus en plus de concurrents (voire même de concurrentes...). Sauf que le skieur n'avait encore jamais gagné dans un slalom parallèle, ayant terminé deux fois deuxième (Stockholm en 2016, Moscou en 2013), une fois troisième (Moscou en 2012) et une fois quatrième (Munich en 2013), son pire classement !

(ATS)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!