Publié

FootballOttmar Hitzfeld: «C'est notre match le plus abouti»

Le sélectionneur suisse est satisfait de la performance de ses joueurs. Mais il veut que l'équipe reste concentrée sur le travail qu'il reste à effectuer.

Hitzfeld et Pont savourent la victoire contre la Norvège.

Hitzfeld et Pont savourent la victoire contre la Norvège.

Freshfocus

«Ce fut notre match le plus abouti de cette campagne!» Ottmar Hitzfeld savoure. Son équipe l'a séduit.

«Je tiens, en premier lieu, à complimenter tous mes joueurs. Chacun a livré une performance de choix, explique-t-il. Ils ont témoigné d'une concentration extrême pendant 90 minutes. Le 4-4 contre l'Islande a eu le mérite de rappeler une vérité: que tout peut se produire dans un match. Mes joueurs étaient donc avertis. Ils n'ont pas laissé les Norvégiens entrer dans le match. Ils ont su très bien défendre sur les balles arrêtées.»

Et marquer surtout avec le doublé de Fabian Schär. «Fabian est notre «match winner». Il est rare qu'un défenseur central signe un doublé dans un tel match. Encore plus rare qu'il le fasse lors de sa troisième sélection, remarque-t-il. Il doit, bien sûr, encore gagner en expérience. Son erreur de la 26e minute fait partie de son «apprentissage» en quelque sorte. Mais son potentiel est vraiment énorme.»

Ottmar Hitzfed avait déjà décidé samedi de l'aligner contre la Norvège. «Je lui ai parlé au lendemain du match contre l'Islande. J'ai également pris la température auprès de Steve Von Bergen, poursuit-il. Lui renouveler ma confiance me semblait la décision la plus sage à prendre. Il avait le rythme pour enchaîner deux matches en quatre jours. Ses qualités offensives sautent aux yeux. Il doit continuer ainsi... Et il convient aussi de préciser que les deux hommes qui pouvaient le remplacer, Klose et Senderos, manquent cruellement de temps de jeu.»

Malgré cette victoire que l'on peut qualifier de décisive, Ottmar Hitzfeld ne voulait pas encore évoquer cette qualification pour le Brésil qui tend les bras à son équipe. «A cette heure (mardi à 21 h 30), rien n'est encore acquis, lâche-t-il. Peut-être que dans deux heures, mon chef de presse m'apprendra une bonne nouvelle. Maintenant, je me concentre déjà vers le match en Albanie. Si nous évoluons dans le même registre que ce soir, la qualification viendra automatiquement. A Tirana, je demanderai à mes joueurs d'être plus précis dans l'ultime passe. Ce soir, Fernandes aurait pu marquer deux buts si le ballon lui avait été bien donné en fin de match...»

Ton opinion