Football: Où regarder l’Euro féminin?

Publié

FootballOù regarder l’Euro féminin?

Le championnat d’Europe débute ce mercredi en Angleterre. Pour suivre les rencontres dans une fan zone, il faudra se rendre au bout du lac.

par
Florian Paccaud
Ana-Maria Crnogorcevic face à deux Anglaises, lors du match de préparation de la Nati, le 30 juin au Letzigrund.

Ana-Maria Crnogorcevic face à deux Anglaises, lors du match de préparation de la Nati, le 30 juin au Letzigrund.

Getty Images

Genève est bien la terre du football féminin en Romandie. En plus de posséder avec Servette Chênois la meilleure équipe romande, la Cité de Calvin proposera une diffusion sur grand écran de tous les matches de l’Euro en Angleterre (6-31 juillet). La fan zone, gratuite, sera installée à la Canopée, au quai Gustave Ador. Un espace éphémère où des terrains gonflables de foot 4x4, de foot bowling, de foot 1 contre 1 et de penalties – en plus de ses habituels cours de sport et de sa buvette – seront mis à disposition lors de chaque retransmission. Des démonstrations de foot freestyle seront également parfois proposées.

Pour les matches de l’équipe nationale – contre le Portugal le 9, la Suède le 13 et les Pays-Bas le 17 – diverses animations seront organisées, avec la présence d’athlètes de haut niveau. «Nous souhaitons que cette fan zone serve à la promotion du sport féminin», explique la maire genevoise Marie Barbey-Chappuis dans un communiqué. Des joueuses servettiennes seront notamment présentes avant la rencontre contre les Lusitaniennes, samedi prochain. Dès 16 h, les vice-championnes de Suisse feront parler leur talent sur les différents terrains, avant de participer à une séance de dédicace dès 17 h.

«Les organisateurs et organisatrices d’événements investissent de l’argent et doivent rentrer dans leurs frais.»

Alexandre Brodard, chargé de communication pour la ville de Fribourg

Contrairement à la Coupe du monde masculine de 2018 où des fans zones avaient notamment été organisées à Lausanne, Vevey, Neuchâtel, Nyon, Estavayer-le-Lac, Monthey, Conthey ou encore Versoix, Genève sera le seul endroit qui mettra en place quelque chose de spécial pour ce tournoi féminin. Cette différence s’explique par le fait que ce sont généralement des opérateurs privés qui orchestrent ces fans zones, les communes se contentant de soutenir logistiquement les projets proposés. «Les organisateurs et organisatrices d’événements investissent de l’argent et doivent rentrer dans leurs frais, explique Alexandre Brodard, chargé de communication pour la ville de Fribourg. Même si on constate une tendance à la découverte du sport féminin, l’intérêt du grand public est moindre que pour les compétitions masculines.»

Tous les matches sur la SRF

Il sera tout de même possible de suivre cet Euro dans les habituels bars sportifs. Mais les établissements ne comptent pas mettre en place des structures spéciales pour cet événement. De son côté, la RTS diffusera la plupart des rencontres, soit sur son 2e canal, soit sur son site internet. La SRF retransmettra quant à elle les 31 parties de «l’événement footballistique majeur de l’été».

Comme pour l’Euro masculin l’été dernier, les éventuels cortèges de véhicules et concerts de klaxons seront pour leur part tolérés par les différentes polices cantonales dans l’heure suivant les matches, du moment qu’ils restent à un niveau de nuisance acceptable. Bien évidemment, les abus, mises en danger et fautes graves de circulation seront dénoncés.

Ton opinion