Espace: Ouf, Apophis va à chaque fois rater la Terre!
Publié

EspaceOuf, Apophis va à chaque fois rater la Terre!

Cet astéroïde de 340 mètres de diamètre va non seulement passer suffisamment loin de notre planète en 2029, mais aussi en 2032 et même en 2068, où pourtant le doute subsistait.

par
Michel Pralong
La trajectoire orbitale de l’astéroïde 99 942 Apophis qui passera près de la Terre le 13 avril 2029. La gravité de notre planète Terre va légèrement dévier sa course.

La trajectoire orbitale de l’astéroïde 99 942 Apophis qui passera près de la Terre le 13 avril 2029. La gravité de notre planète Terre va légèrement dévier sa course.

NASA/JPL-Caltech

Dans la liste des astéroïdes qui peuvent menacer la Terre, il y a 99 942 Apophis. Découvert en 2004, cet objet céleste de 340 mètres de diamètre était même considéré comme l’un des plus dangereux, selon la NASA. Mais une nouvelle campagne d’observation effectuée lors d’un survol lointain de notre planète le 5 mars dernier nous permet de souffler un peu: il n’y a aucun risque de collision entre lui et la Terre pour au moins un siècle, communique la NASA.

Il y avait pourtant une première alerte pour son passage près de nous en 2029. Mais les astronomes avaient déjà pu calculer lors de précédentes observations qu’Apophis ne nous heurtera pas à cette date, ni en 2036. Restait jusqu’à ce mois un doute pour 2068. Mais grâce aux derniers relevés, l’estimation de son orbite autour du soleil a pu être affinée avec une précision de l’ordre de 150 mètres alors que l’incertitude se mesurait auparavant à plusieurs centaines de kilomètres. «Un impact en 2068 n’est plus dans le domaine des possibles et nos calculs ne montrent aucun risque pour au moins les 100 prochaines années», a déclaré Davide Farnocchia du Centre d’études pour les objets approchant la Terre (CNEOS) de la NASA.

Le 5 mars dernier, Apophis est passé à 17 millions de kilomètres de la Terre. Malgré cela, des informations très précises ont pu être obtenues. Bien que les images radar semblent pixélisées, elles ont une résolution de 38,75 mètres par pixel, ce qui est remarquable vu l’éloignement de l’astéroïde qui équivaut à environ 44 fois la distance Terre-Lune. Outre sa trajectoire, les analyses des données devraient nous en apprendre plus sur la nature d’Apophis. Des observations radar antérieures ont suggéré qu’il a une apparence «bilobée», comme une cacahuète. Il s’agit d’une forme relativement courante parmi les astéroïdes géocroiseurs de plus de 200 mètres de diamètre.

Visible à l’œil nu

Les astronomes cherchent aussi à mieux comprendre la vitesse de rotation de l’astéroïde et l’axe autour duquel il tourne. Cela permettra de déterminer l’orientation de l’astéroïde avec la Terre lorsqu’il rencontrera le champ gravitationnel de notre planète en 2029, ce qui pourrait changer cet état de rotation et même provoquer des «tremblements d’astéroïdes».

Le 13 avril 2029, Apophis passera à moins de 32 000 kilomètres de la surface de notre planète, soit plus proche que la distance des satellites géosynchrones. Il sera visible à l’œil nu par les observateurs au sol dans l’hémisphère est.

Votre opinion

1 commentaire