Vert'libéraux suisses: Oui à la loi sur les armes, non «au deal sur l'AVS»
Publié

Vert'libéraux suissesOui à la loi sur les armes, non «au deal sur l'AVS»

Les délégués Vert'libéraux approuvent le durcissement de la loi sur les armes mais restent réticents à la réforme touchant l'AVS.

Les Vert'libéraux ont dit «non» par 94 voix contre 27 à la réforme fiscale touchant l'AVS. Ils estiment que «le deal sur l'AVS remet à plus tard les véritables réformes des retraites au détriment des jeunes».

Les Vert'libéraux recommandent à la quasi unanimité le oui au durcissement de la loi sur les armes. En revanche, ils disent «non» par 94 voix contre 27 à la réforme fiscale des entreprises couplée au financement de l'AVS.

L'abolition des privilèges fiscaux des holdings en Suisse n'est pas contestée par le PVL, indique le parti à l'issue de son assemblée des délégués samedi à Wangen an der Aare (BE). Mais le projet soumis au peuple le 19 mai mélange deux sujets qui n'ont rien à voir entre eux.

Si le volet fiscal pour les entreprises est intéressant pour la compétitivité de la Suisse, il ne doit pas être lié au financement de l'AVS. «Le deal sur l'AVS est une attaque contre le contrat intergénérationnel parce qu'il remet à plus tard les véritables réformes des retraites au détriment des jeunes. Il viole également le principe de l?unité de la matière», a déclaré Kathrin Bertschy, vice-présidente du PVL.

Le durcissement de la loi sur les armes a en revanche été approuvé très clairement. La modification de la directive européenne sur les armes est très pragmatique et l'UE a répondu de façon claire aux besoins de la Suisse. En outre, le maintien de la Suisse dans l'espace Schengen «est primordial pour la place économique suisse», a déclaré le conseiller national Beat Flach (PVL/AG).

Les Vert'libéraux se sont félicités des récents succès électoraux enregistrés à Zurich et Lucerne. Ils «montrent que notre travail constant dans les cantons et les communes est apprécié par la population», s'est réjoui le président Jürg Grossen.

(ats)

Votre opinion