Wimbledon: Oui, ce Nick Kyrgios bien luné peut aller très loin

Publié

WimbledonOui, ce Nick Kyrgios bien luné peut aller très loin

Deux jours après ses frasques, l’Australien s’est montré d’un calme absolu jeudi. Surtout, il a prouvé qu’il avait tout pour écarter Stefanos Tsitsipas au 3e tour.

par
Jérémy Santallo
(Londres)
Nick Kyrgios a impressionné dans le jeu mais aussi dans l’attitude, jeudi, à Wimbledon.

Nick Kyrgios a impressionné dans le jeu mais aussi dans l’attitude, jeudi, à Wimbledon.

Getty Images

Il y a quarante-huit heures, il invectivait une juge de ligne et crachait en direction d’un spectateur. Frustré par son niveau de jeu lors de sa rencontre du premier tour, qu’il avait finalement remporté en cinq sets face au Britannique Paul Jubb, Nick Kyrgios s’est rassuré jeudi à Wimbledon en explosant le récent finaliste du Queen’s, le Serbe Filip Krajinović, 31e joueur mondial, 6-2 6-3 6-1.

«J’avais plutôt produit du très bon tennis ces dernières semaines donc j’ai été très surpris de voir la façon dont j’ai joué l’autre jour. Ce n’était pas bon du tout, a raconté l’Australien de 27 ans, après avoir changé de chaussures pour son interview sur le court. Aujourd’hui, j’étais dans ma zone avec un bon langage corporel. Je voulais juste rappeler à tout le monde à quel point je peux être vraiment bon.»

Attitude irréprochable

Sa dernière phrase a fait exploser de rire l’assistance du court 2, sous le charme de l’enfant de Canberra. Alors qu’il avait mis même pas quinze minutes à dégoupiller mardi, «NK» s’est montré irréprochable dans son attitude pendant 1 h 25 face à Krajinović, applaudissant un coup gagnant adverse ou s’excusant d’avoir demandé un challenge. Le seul petit moment d’égarement qu’il a connu s’est produit à 6-2 4-1 40A. Il avait tout pour réaliser le double break sur un coup droit penalty à mi-court, mais Kyrgios a décidé de se compliquer la vie avec un tweener lob. Et cela l’a quelque peu fait sortir de sa rencontre.

Sur le jeu suivant, il a mal jugé un retour sur la ligne de son adversaire. Puis il a lancé à un spectateur: «Est-ce que tu vas tousser à chaque fois avant que je serve?» Cela s’est arrêté là. Il s’est reconcentré pour plier le deuxième set et écœurer Krajinović au début du troisième. Le Serbe a cru pouvoir s’offrir une opportunité d’enfin prendre le service adverse mais Kyrgios, désormais 40e au classement ATP, a envoyé quatre premières balles surpuissantes. Sur la dernière, Krajinović a demandé le challenge. Mais elle avait bien accroché la ligne pour trois fois rien. Il fallait voir le regard désabusé du natif de Sombor. Il n’y avait rien à faire face à ce Kyrgios-là, tellement solide côté revers.

«C’est ici que j’ai ma meilleure chance de gagner un Grand Chelem»

Nick Kyrgios

«Je travaille dur et me suis bien préparé pour ce tournoi, que j’ai coché dans mon calendrier, a-t-il encore expliqué sur le court. Je suis très excité d’être de retour, c’est ici que j’ai ma meilleure chance de gagner un Grand Chelem. Je ne pouvais pas mieux jouer (ndlr: 24 aces, 70% de premières passées, 93% de points avec et winners en tout) et vais tenter de récupérer au mieux pour être prêt pour mon prochain tour.»

À ce moment-là, Kyrgios savait sans doute déjà qu’il allait déclarer forfait pour sa deuxième partie de la journée, en double cette fois avec son compatriote Thanasi Kokkinakis. L’annonce officielle est tombée quelques minutes plus tard. «Ma santé est prioritaire et je veux faire de mon mieux en simple à partir de maintenant.» S’il est dans un bon jour, Stefanos Tsitsipas, son prochain adversaire, a clairement du souci à se faire samedi.

Ton opinion