19.09.2020 à 10:57

GrèceOuragan: des pluies torrentielles font deux morts et un disparu

Après avoir touché l’ouest du pays vendredi, l’ouragan méditerranéen bapitsé «Ianos» continue ses ravages. Deux personnes sont décédées et une autre est portée disparue samedi dans le centre de la Grèce.

1 / 1
Vendredi, c’était l’ouest de la Grèce, particulièrement les îles de la mer Ionienne, qui avait été touché par cet ouragan méditerranéen.

Vendredi, c’était l’ouest de la Grèce, particulièrement les îles de la mer Ionienne, qui avait été touché par cet ouragan méditerranéen.

Keystone

Deux personnes sont mortes et une portée disparue samedi dans le centre de la Grèce touchée par les violentes intempéries de l’ouragan méditerranéen «Ianos», dit «médicane», rare phénomène météorologique. Une femme a été découverte morte dans sa maison envahie par les eaux à Farsala, ont annoncé les pompiers. Dans la ville proche de Karditsa, un homme a également été retrouvé mort sur son lieu de travail, un élevage d’animaux, selon la télévision publique Ert.

À Mouzaki, une ville avoisinante, une femme, âgée de 40 ans, est, quant à elle, portée disparue après que sa voiture a été emportée par la rivière Pamissos, selon la même source.

Torrents de boue, chutes d’arbres, coupures d’électricité et d’eau... la ville de Karditsa, à 300 km au nord d’Athènes et forte d’une population de 113’000 personnes, a été particulièrement touchée dans la nuit de vendredi à samedi par l’ouragan Ianos.

Bâtiments dévastés et inondations

Le niveau des eaux y est monté d’un mètre en raison de fortes précipitations, selon le vice-préfet Konstantinos Noussios, cité par l’agence de presse grecque ANA. De nombreux bâtiments, logements, magasins et entrepôts ont été dévastés, et les pompiers ont été appelés samedi à secourir de centaines de personnes dont les maisons ont été inondées.

Vendredi, c’était l’ouest de la Grèce, particulièrement les îles de la mer Ionienne, qui avait été touché par cet ouragan méditerranéen accompagné de pluies torrentielles et de violentes rafales.

Les îles de Zante, de Céphalonie et de Corfou ont subi inondations, coupures de courant et chutes d’arbres. Un bateau transportant 55 migrants avait envoyé un message de détresse vendredi au large des côtes du Sud du Péloponnèse, mais les garde-côtes grecs n’avaient pas pu le secourir.

Samedi, des recherches étaient en cours mais «il est possible que le bateau ait changé de direction» après avoir constaté le manque de secours», a déclaré une responsable des garde-côtes.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!