Genève – «Paie ce qu’il te plaît!» pour entrer au musée
Publié

Genève«Paie ce qu’il te plaît!» pour entrer au musée

Le Musée d’art et d’histoire lance un nouveau projet pilote: le libre tarif. Le public pourra payer le montant qu’il veut à la fin de la visite en fonction de son budget et de sa satisfaction.

L’objectif est de garantir l’accès au musée à tous les revenus.

L’objectif est de garantir l’accès au musée à tous les revenus.

TDG

Le Musée d’art et d’histoire de Genève (MAH) met fin à ses tarifs d’entrée au profit d’un prix libre. «Paie ce qu’il te plaît!» C’est le projet pilote lancé par l’établissement sur le site de Charles-Galland. Dorénavant, c’est au public de déterminer le montant qu’il souhaite verser. Chaque visiteur et visiteuse aura le choix de payer au début ou à la fin de sa visite et recevra un billet indiquant le montant versé. Cette approche, relativement nouvelle en Europe, est assez répandue dans certains musées anglo-saxons.

Le dispositif entrera en vigueur jeudi prochain, à l’occasion de l’inauguration de l’exposition «Pas besoin d’un dessin». Il fera l’objet d’une évaluation dans les premiers mois pour estimer comment cette innovation est perçue par les usagers et usagères du musée.

Payer en fonction de sa satisfaction et de son budget

Pour le directeur du MAH, Marc-Olivier Wahler, l’idée est de garantir l’accès au musée, quel que soit son revenu. «Le public a soif de culture. Force est de constater le succès d’événements comme les Journées du patrimoine ou de la gratuité lors de chaque premier dimanche du mois. Cela dit, il n’est pas forcément prêt à payer sans savoir ce qui l’attend et ce qu’il va voir. Il est donc important de l’inciter à venir et de lui laisser déterminer le prix de son billet en fonction de sa satisfaction et de son budget», explique le responsable dans un communiqué, jeudi.

(lhu)

Votre opinion

2 commentaires