Actualisé 20.03.2020 à 05:26

PartenariatPain: l’éloge de la lenteur

Du pain qui date de deux jours offre-t-il un réel plaisir gustatif, vraiment? Eh bien oui, grâce au savoir-faire et au temps que le boulanger y a consacré, mais aussi grâce aux recettes FRC pour accommoder les restes.

1 / 4
La FRC regorge de recettes goûteuses pour accommoder le surplus de pain rassis.

La FRC regorge de recettes goûteuses pour accommoder le surplus de pain rassis.

FRC
La FRC regorge de recettes goûteuses pour accommoder le surplus de pain rassis.

La FRC regorge de recettes goûteuses pour accommoder le surplus de pain rassis.

FRC
La FRC regorge de recettes goûteuses pour accommoder le surplus de pain rassis.

La FRC regorge de recettes goûteuses pour accommoder le surplus de pain rassis.

FRC

La quantité de pain jeté par les ménages est conséquente. Pour déterminer s’il était possible de diminuer ce gaspillage, la FRC a testé quelle était la meilleure manière de le conserver.

L’emballage papier suffit pour un produit mangé rapidement, qui garde alors moelleux et croustillant. Mais pour une conservation plus longue, il vaut mieux privilégier la huche ou un sac à pain – en tissu et sans couche plastifiée – qui favorise la moisissure. La dégustation organisée sur des pains de l’avant-veille a toutefois montré que seul un pain fermenté lentement avec du levain résiste correctement à l’épreuve du temps.

Les artisans boulangers appliquent cette méthode avec art et par tradition. Leurs pains développent une richesse de saveurs,deviennent plus digestes et se conservent mieux grâce à un processus de fermentation lente bien loin d’une production de masse accélérée. Concernant ces derniers, nos experts ont été déçus: manque de goût, mie trop compacte, croûte coriace…

Ceci étant, il n’y a pas de raison de jeter un surplus de pain rassis. La FRC regorge de recettes goûteuses pour l’accommoder en versions salées et sucrées à toutes les saisons. Lutter ainsi contre le gaspillage alimentaire en faisant jouer sa créativité: c’est bon pour le porte-monnaie et la planète !

Quelques recettes pour bien accommoder les restes.

Barbara Pfenniger, Fédération romande des consommateurs (FRC)

En partenariat avec «La semaine du goût»

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!